Dans un contexte où les gays demeurent le premier groupe touché par le VIH en France, la Fédération LGBT, Sidaction et le SNEG Prévention s’associent à nouveau pour lancer une campagne nationale de mobilisation des gays sur le dépistage et le traitement du VIH et des IST. A l’occasion du 1er décembre, nos affiches seront présentes dans les associations et les établissements LGBT.

La Fédération LGBT réaffirme ainsi son engagement dans la lutte contre le sida, les IST et les hépatites. Elle envoie un message fort aux personnes séropositives ET séronégatives : Ensemble, nous pouvons arrêter la transmission de l’épidémie. Se faire dépister aussi souvent que nécessaire, permet le suivi et l’accès au soin le plus tôt possible. Ceci pour le bénéfice de chacun, mais aussi pour le bénéfice de l’ensemble de la communauté puisque un traitement efficace réduit le risque de transmission du VIH.

Sidaction et ses partenaires interpellent aujourd’hui tous les gays. Pourquoi attendre quand on sait les avantages du traitement précoce du VIH et des autres IST ? Parce que ces infections peuvent longtemps passer inaperçues, le dépistage régulier doit devenir un réflexe. Parce que prendre soin de soi et décider de la prise d’un traitement n’est pas toujours simple, les associations et les soignants peuvent apporter un soutien précieux. Parce que les chercheurs ont démontré que la diminution du nombre de nouvelles contaminations était enfin possible avec des traitements efficaces contre le VIH, la mobilisation de tous permettra de concrétiser cet espoir.
Le SNEG Prévention, engagé sur le terrain, rappelle à tous qu’il est aujourd’hui capital d’utiliser tous les moyens disponibles pour protéger sa santé. Pour les gays séronégatifs et séropositifs, le dépistage du VIH, des IST et des hépatites, au-delà de l’accès au traitement, peut être aussi l’occasion de faire le point sur ses pratiques. Dépistage et traitement peuvent ainsi contribuer à une vie sexuelle épanouie et de qualité. Attendre, c’est risquer de se contaminer, de contaminer, de se co-infecter ou de co-infecter, et d’affaiblir considérablement ses chances face au VIH. N’attendons pas que la maladie prenne les rennes de notre vie, gardons la main sur notre santé. Le SNEG assurera encore cette année la diffusion de la campagne dans ses 650 établissements partenaires répartis sur le territoire ; ses équipes iront aussi à la rencontre des clients.
Contacts presse
  • Fédération LGBT Denis Lefèvre 06 14 83 68 64 denis.lefevre(at)gagl45.org
  • Sidaction Francis Gionti 01 53 26 45 64 f.gionti(at)sidaction.org et Sandrine Fournier 01 53 26 49 64 s.fournier(at)sidaction.org
  • Le SNEG Prévention Antonio Alexandre 01 44 59 95 12 directeur(at)sneg.org
Téléchargez les documents de la campagne 2011 mis à votre disposition  :
Votez pour cet article :

Commission Santé VIH : infos réunion

Rédigé par Denis LEFEVRE, le 16 - septembre - 2011 Commentaires fermés sur Commission Santé VIH : infos réunion

La campagne d’été de prévention sur les lieux extérieurs est maintenant terminée.

La Commission Santé VIH se réunira le mercredi 21 septembre 2011 à 19h au 28bis.
ordre du jour:

  • bilan de la campagne d’été
  • projet sauna pour l’automne/hiver
  • fin du montage du dossier d’habilitation des tests rapides
  • préparation des actions autour du 1° décembre, journée mondiale de lutte contre le sida.

Les personnes intéressées par ces actions peuvent rejoindre la commission à tout moment.

Votez pour cet article :

BROCHURE : Gays vivant avec le VIH

Rédigé par Romain le 22 - juillet - 2011 Commentaires fermés sur BROCHURE : Gays vivant avec le VIH

Une brochure pour les gays vivant avec le VIH et leur(s) partenaire(s) est éditée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), en collaboration avec plusieurs associations de lutte contre le sida.

Dans cette brochure, pas de recette miracle, mais des informations, des témoignages et des ressources pour vous aider à mieux vivre votre sexualité, en connaissant les risques et les moyens de vous protéger.

Le sexe (toucher, lécher, sucer, pénétrer…) et, plus largement, la sexualité (amour, désirs, fantasmes…), ça peut être très agréable. Et en plus, c’est bon, pour être bien dans son corps et dans sa tête. Ça participe à l’ensemble de sa santé et de sa qualité de vie. C’est pourquoi il est important de prendre soin de sa santé sexuelle, comme on prend soin de son corps, de son mental, de son alimentation ou de son sommeil.

 

Prendre soin de sa santé sexuelle, ça veut dire quoi ?
C’est d’abord avoir une sexualité épanouissante : être à l’écoute de ses besoins ; connaître son corps, ses désirs, les pratiques avec lesquelles on se sent à l’aise ; vivre pleinement et partager avec son ou ses partenaires les moments de plaisir.

C’est aussi prendre soin de sa santé et de celle de son (ses) partenaire(s) : prendre avec lui les précautions nécessaires pour éviter la transmission du VIH ; être vigilant (et se faire dépister régulièrement et aussi souvent que nécessaire) vis-à-vis d’autres infections que l’on peut attraper et transmettre lors de rapports sexuels ; prendre régulièrement (si l’on en suit un) son traitement antirétroviral.

Et concrètement, comment on fait, dans la vraie vie ?
Quand on est confronté au rejet ? Quand il peut être difficile de dire sa séropositivité à son / ses partenaire(s) ? Quand, pour être plus proche de l’autre ou pour avoir plus de plaisir, on a envie de ne pas utiliser de préservatif ?

Téléchargez la brochure :

 

Votez pour cet article :

Le réseau HEPSILO et le GAGL se rapprochent dans l’action

Rédigé par Romain le 13 - juin - 2011 Commentaires fermés sur Le réseau HEPSILO et le GAGL se rapprochent dans l’action

Comme vous le savez, les contaminations par le VIH en milieu gay sont toujours aussi fréquentes et leur nombre ne baisse pas malgré des années de prévention et des messages relayés par tous les médias.
Nous pensons qu’il est temps de revoir les moyens de prévention et les moments et les lieux de cette prévention.

La commission Santé du GAGL45 vous propose donc d’en parler avec le Dr Thierry Prazuck, président de HEPSILO (Réseau ville Hôpital Hépatites Sida Loiret) et chef du service de Maladies Infectieuses au CHR d’Orléans.
Dr Prazuck développera les nouveaux moyens de prévention (traitement pré exposition, traitement post-exposition, tests rapides, etc.).
Vous pourrez lui poser toutes les questions dans une ambiance décontractée à partir de 20h, le jeudi 16 juin au 28 bis.

Soucieux de nous rapprocher de nos partenaires et d’augmenter l’efficacité de nos actions, nous signerons une convention avec HEPSILO pour l’organisation conjointe d’actions de prévention, de la formation et la mise en place d’études pour améliorer la prévention.
Cette signature aura lieu avant le débat à 19h30 au 28Bis en présence de la presse et de nos amis et partenaires.

Un verre de l’amitié clôturera cette soirée vers 21h30.

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 20h
Centre LGBT 28 bis rue Sainte Anne

Votez pour cet article :

L’InVS lance son enquête Presse Gays et Lesbiennes 2011

Rédigé par Romain le 16 - mai - 2011 Commentaires fermés sur L’InVS lance son enquête Presse Gays et Lesbiennes 2011

Voici plus de 25 ans, la première enquête presse gay étudiait, de manière innovante, les modes de vie et les comportements préventifs face au VIH des lecteurs du magazine Gai Pied. Aujourd’hui, grâce à l’implication de nombreux sites internet identitaires, l’Institut de veille sanitaire (InVS) renouvelle cette enquête auprès des hommes et, pour la première fois, auprès des femmes.

L’Enquête Presse Gays et Lesbiennes 2011 s’adresse aux homo et bisexuel-le-s, aux femmes et aux hommes ayant des relations sexuelles avec des personnes de même sexe.
Elle se propose aussi d’enquête, en moins de 40 minutes,  sur les modes de vie au travail en fin d’enquête. Ce dernier volet est sous la responsabilité scientifique et technique du Centre d’Etude des Politiques Economiques de l’Université d’Evry (EPEE).

Le questionnaire est en ligne du 16 mai au 15 juillet 2011. L’Enquête Presse Gays et Lesbiennes 2011 est maintenant terminée.

Le GAGL 45, membre de la Fédération LGBT, est l’un des partenaires associatifs de de l’InVS et vous invite à y participer.

Votez pour cet article :

Débat : vivre avec le sida aujourd’hui

Rédigé par Romain le 13 - novembre - 2010 1 COMMENTAIRE

Le collectif orléanais de lutte contre le sida vous propose une soirée débat  dans le cadre des Cafés des Droits de l’Homme pour présenter la journée mondiale de lutte contre le sida et commémorer celles et ceux qui nous ont quitté.

Nous ferons le point sur la pandémie du virus VIH Sida en France et dans le Monde, …

Les associations Planning Familial, ASUD, HEPSILO, AIDES et GAGL 45 apporteront leur témoignages après la projection d’un micro-trottoir « VIH »

Mercredi 1er décembre 2010 à 19h30

Cinéma Les Carmes
Délicat’ & Scène (café en sous-sol)
Rue des Carmes à Orléans

Entrée gratuite

Votez pour cet article :

Morts du SIDA : le sénateur Jean-Pierre Sueur demande la fin de la discrimination

Rédigé par Pascal Matthieux le 4 - juin - 2009 Commentaires fermés sur Morts du SIDA : le sénateur Jean-Pierre Sueur demande la fin de la discrimination

En 2009, les personnes mortes du SIDA restent des pestiférés, des défunts à part. Au nom d’ une législation datant de 1986, ils sont encore aujourd’hui, interdits de « soins de conservation », le VIH étant considéré comme « maladie contagieuse », au même titre que la peste ou la rage !
Très investi depuis longtemps dans le respect dû aux défunts et auteur de plusieurs lois sur ce sujet, le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur souhaite qu’il soit mis fin à cette discrimination  anachronique dont sont victimes les personnes décédées d’infection à VIH, mais surtout leurs amis et familles privés d’un vrai deuil.
Dans la question écrite adressée à Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et de la Jeunesse, Jean-Pierre Sueur indique qu’ « il ressort que le maintien de « l’infection à VIH » dans la liste des maladies interdisant des soins de conservation relève d’une époque où le mode de transmission de la maladie était encore mal connu ». En conséquence, le sénateur du Loiret demande à Roselyne Bachelot « quelles initiatives elle compte prendre afin de modifier la réglementation en vigueur et mettre ainsi fin à la discrimination dont sont victimes à cet égard les personnes atteintes du SIDA ».

Dans une lettre qu’il lui a adressée,  Jean-Luc Roméro, président des Élus contre le sida, se félicite de cette «mobilisation», «essentielle sur ce dossier», faisant écho aux objections du Conseil national du sida, qui rappelle qu‘« aucun argument technique ou scientifique ne peut justifier l’application de mesures spécifiques en matière d’opérations funéraires sur les corps des personnes décédées infectées par le VIH dès lors que sont strictement suivies les précautions universelles qui s’imposent lors de toute opération funéraire.»

Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    Article La Rep' - copie30253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n