Propos homophobes de Michel GUERIN, maire de Saran

Rédigé par Denis LEFEVRE, le 13 - mai - 2010 7 COMMENTAIRES

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 12 MAI 2010
Le GAGL45 condamne les propos homophobes de Michel GUERIN, maire de Saran

 

 

Suite à l’article publié dans l’édition du 13 mai de la Tribune d’orléans,  je tiens à remercier Michel Guérin de ses propos qui nous permettent de décrypter un bon exemple d’homophobie où plusieurs ressorts sont à l’œuvre.

Tout d’abord, la première partie de la phrase de Michel Guérin : « ça ne me gêne pas qu’ils vivent ensemble » exprime là un courant d’homophobie qui a été qualifiée de « libérale ». On la constate chez beaucoup de personnes, cela consiste à afficher une relative tolérance à l’égard des homosexuels et généralement à tous ceux qui sont différents, du moment que cela ne se voit pas trop et que ces personnes ne viennent rien réclamer de plus que les autres.

Vient ensuite « mais c’est une fuite en avant par rapport à la race humaine » où l’on retrouve un des pires argumentaires et un des plus rétrogrades qui consiste à dire que si on laisse les homosexuels vivre, l’espèce humaine en sera menacée. On sait bien que depuis que l’espèce humaine existe, les homosexuels existent aussi, en nombre constant quelque soit le pays, le continent et la culture…et le monde ne s’est pas écroulé. Nous rappelons fortement que le fait d’être homosexuel n’est ni une faute, ni une maladie, ni un délit. C’est une composante de la personnalité.

Monsieur Guérin continue par « s’il n’y avait eu que des homosexuels, je ne serais pas sur terre », c’est le troisième poncif de l’homophobie qui consiste à dire que si on laisse les homosexuels libres, tout le monde deviendra homosexuel. On se demande bien comment. Comme si cela s’attrapait? La plupart des hommes et des femmes connaissent leurs désirs et leur orientation sexuelle et je ne vois pas ce que cela changerait pour ceux qui sont hétérosexuels que les homosexuels vivent en paix.

Tout cela ne serait qu’une histoire de mots lancés ou de coup médiatique s’il n’y avait pas en permanence des actes graves perpétrés par des personnes qui pensent fermement que les homosexuels n’ont pas leur place dans la société. Je ne sais pas si Monsieur GUERIN a conscience qu’en tenant ces propos, il ne fait que légitimer toutes les vexations, brimades et agressions réalisées par des personnes qui pensent comme lui.

Nous condamnons donc avec force de tels propos comme nous l’avons fait récemment contre les propos de David DOUILLET et sommes bien obligés de constater que l’homophobie se manifeste dans tous les mouvements politiques et à tous les niveaux de la société. Il n’y a pas d’échelle de gravité dans ces différents propos, mais un seul combat, celui d’une société plus juste et respectueuse de chacune et chacun dans sa diversité.

Nous appelons donc toutes les personnes qui veulent dire non à l’homophobie à nous rejoindre samedi 15 mai, à partir de 14h, sur la place du Martroi à Orléans.

Pour le GAGL45,
Denis LEFEVRE, président

Votez pour cet article :

Cérémonies de Pacs à Saint-Jean-de-Braye

Rédigé par Romain le 4 - mai - 2010 Commentaires fermés sur Cérémonies de Pacs à Saint-Jean-de-Braye

INFO BRÈVE du Groupe HES d’Orléans

David Thiberge, maire de St Jean de Braye, a informé son conseil municipal, vendredi dernier, que des cérémonies seraient désormais organisées en mairie pour les couples pacsés qui le souhaiteraient.

Pour information, la décision de Monsieur Thiberge devance l’action politique du Groupe Homosexualité et Socialisme d’Orléans qui avait planifié la sollicitation, dans les semaines à venir, de l’ensemble des maires socialistes du Loiret sur cette question.

St Jean de Braye rejoint ainsi deux autres communes du Loiret : Saint Jean de la Ruelle, pionnière des Pacs en mairie, et Beaugency, toutes deux dirigées par des maires socialistes.
Pourtant la célébration de PACS en mairie n’est pas une initiative réservée aux mairies de gauche. Au plan national, les maires de Nice et Cannes, toutes deux dirigées par l’UMP, ont annoncé de telles célébrations.
A Orléans, par contre, les couples pacsés devront encore attendre. La mairie, ayant, en janvier 2009, répondu par la négative à la demande de l’opposition en indiquant que « Ces cérémonies n’ont absolument aucun cadre, ni valeur juridique. (…) Donc pour le moment et comme cela se passe bien devant le Tribunal d’Orléans, la Ville n’envisage pas d’organiser de telles cérémonies. »

Source : HES Orléans

Votez pour cet article :

Kiss-in à Orléans contre l’homophobie

Rédigé par Romain le 2 - mai - 2010 3 COMMENTAIRES

Faites passer l’information, le kiss-in à Orléans c’est en Mai

Le 17 mai, c’est la journée mondiale de lutte contre l’homophobie.
Le Groupe Action Gay et Lesbien Loiret invite les Hétéros, les homos, couples et célibataires à s’embrasser (ou à défaut de se tenir la main) durant 5 minutes au coup de sifflet, pour refuser les discriminations et plus particulièrement celle liée à l’orientation sexuelle.
Nous souhaitons encourager les gays, les lesbiennes, les hétéros… bref toutes les femmes, les hommes et toutes les personnes quelque soit leur genre  à assumer leur orientation sans crainte et de favoriser la banalisation des gestes d’affections entre personnes homosexuelles.

Cette action militante se fera dans une ambiance qui se veut sympathique, décontractée, naturelle.

3 kiss-in sont organisés à 14h, 15h et 16h. Venez nombreux (-ses).

– Stand de l’association GAGL45 et accueil par des bénévoles.
– Exposition contre l’Homophobie en partenariat avec nos amiEs de l’association LGBT QUAZAR d’Angers.

Place du Martroi
Samedi 15 mai 2010 à partir de 14h

Votez pour cet article :

Nous relayons l’information suivante :

« A l’initiative de Tony Ben Lahoucine, adjoint au maire de Saint Jean de la Ruelle, une douzaine de personnes étaient réunies le 2 juillet dernier dans les locaux de la fédération du Parti socialiste du Loiret autour de Dominique Le Guen, délégué national de Homosexualité et Socialisme aux groupes régionaux, pour donner naissance au groupe HES du Loiret, le septième du genre en France. L’association de « Socialistes LGBT » compte une dizaine d’adhérents dans ce département où la contribution de HES pour le prochain congrès du PS à Reims a recueilli dix-sept signatures.

Première action à l’ordre du jour : solliciter l’ensemble des maires de gauche du département pour qu’ils acceptent la célébration de PACS dans leur mairie.  »

Contact : 02 38 61 16 37

Votez pour cet article :

Dans le cadre de la campagne des municipales à Orléans, deux membres du Conseil d’Administration du GAGL sont allés à la rencontre de Messieurs Serge GROUARD et Jean-Pierre SUEUR, pour leur présenter le projet de santé gay 2008 et demander leur position sur des questions LGBT.

orleans

serge grouardENTRETIEN AVEC MONSIEUR SERGE GROUARD – 22 février 2008

GAGL – Monsieur GROUARD, quelle est votre position sur le pacs amélioré, le mariage et l’adoption ?

SG – Je n’ai pas de problème sur le mariage, j’ai une réserve avec l’adoption des enfants. J’ai une sensibilité forte à l’égard des enfants. L’enfant c’est sacré. Si la société était
tolérante, ça ne poserait pas de problème. Mais, par exemple, dans la cour de récréation, si un enfant qui a deux papas ou deux mamans est victime des moqueries de ses camarades, je ne voudrais pas qu’il rentre en pleurant.
Vous allez me dire, en contre-argument, que dans certaines familles les enfants ne sont pas mieux traités.
Vous savez, j’ai une position libérale. Dans la société, les choses changent mais je crois que ça doit se faire dans une certaine temporalité. Pour le moment, je fais attention aux réactions que cela engendre.

GAGL – Quelles actions de lutte contre l’homophobie (dans la vie quotidienne, au travail,…) et les discriminations allez-vous mener à Orléans si vous êtes réélu?

SG – L’homophobie, les discriminations, pour moi, c’est insupportable. Inacceptable. La ville d’Orléans lutte déjà contre les discriminations notamment pour les jeunes des quartiers et l’accès à l’embauche et aux stages. Nous avons mis en place une plateforme qui permet de mettre en relation les employeurs, les chefs d’entreprises pour embaucher des jeunes de la Source, par exemple pour les grands travaux du quartier.
Dans le cadre de la future maison de l’emploi, il y aura une place pour les actions de lutte contre l’homophobie et les discriminations.

GAGL – Quelle place et quel rôle pour la ville dans la prévention des infections sexuellement transmissibles, du sida et des hépatites ?

SG – Pour moi, c’est important qu’une ville s’intéresse à la santé de ses habitants. Certains diront que la santé publique ça n’est pas de la compétence d’une ville. Moi je pense le contraire et on va notamment travailler à la création de deux « maisons médicales ». Mais vous, ce qu’il vous faut, c’est un local spécifique pour vos actions de santé gay. Je suis prêt à m’engager dans le projet et à vous trouver un local ou à compléter le budget pour en louer un.

jean pierre sueurENTRETIEN AVEC MONSIEUR JEAN-PIERRE SUEUR – 25 février 2008

GAGL – Monsieur SUEUR, quelle est votre position sur le pacs amélioré, le mariage et l’adoption ?

JPS – Je n’aurai pas dit cela il y a quelques années mais les esprits évoluent pour aller vers la reconnaissance. On arrivera aux mêmes droits pour les couples homosexuels, cela se fait déjà dans d’autres pays d’Europe. Tout est dans mon programme, « La Loi accorde à toutes et à tous, le droit de faire reconnaître son couple par la signature du PACS. Des cérémonies de confirmation de PACS seront organisées en mairie por les couples et les familles qui souhaiteront donner à ces signatures la solennité et la reconnaissance auxquelles elles ont droit. »

GAGL – Quelles actions de lutte contre l’homophobie (dans la vie quotidienne, au travail,…) et les discriminations allez-vous mener à Orléans si vous êtes élu ?

JPS – Encore une fois, je vous invite à reprendre in-extenso ce qu’il y a dans mon programme, ce sont des engagements fermes : « la ville soutiendra les actions des associations dans le domaine de la lutte contre les discriminations : sexistes, racistes, xénophobes ou homophobes. Elle apportera son concours aux actions de sensibilisation organisées par ces associations dans les établissements scolaires, les centres de loisirs et les pôles culturels et sportifs. »

GAGL – Quelle place et quel rôle pour la ville dans la prévention des infections sexuellement transmissibles, du sida et des hépatites ?

JPS – J’ai l’intention de créer des centres de santé, des permanences des soins pour répondre aux urgences qui n’en sont pas vraiment. Une d’elle sera située à l’hôpital Porte Madeleine lorsque tout sera rapatrié à La Source.
Il est important de développer l’information sur les IST, le sida et les hépatites. C’est un point de mon programme aussi. J’ai d’ailleurs, en tant que sénateur, posé une question à Madame le ministre (Question écrite n° 03095 de M. Jean-Pierre Sueur publiée dans le JO Sénat du 17/01/2008) sur les risques d’infection par le VIH chez les homosexuels masculins.

Votre projet de santé gay m’intéresse et je le soutiendrai. Je m’engage dans les premiers mois du mandat à vous faciliter l’accès à des locaux de manière à ce que les subventions obtenues puissent être utilisées en 2008.

Propos recueillis par Romain et Denis.

Votez pour cet article :

Où célébrer le PACS en mairie dans le Loiret ?

Rédigé par Romain le 4 - juin - 2007 3 COMMENTAIRES

marianneLe pacte civil de solidarité (PACS) est un contrat. Il est conclu entre deux personnes physiques pour organiser leur vie commune.  Ces deux personnes doivent être majeures, de sexe différent ou de même sexe. Impossible de conclure un PACS à trois personnes, ou plus (J’vous vois venir !) 
Il est signé au greffe du tribunal d’instance du lieu de résidence, à l’ambassade ou au consulat de France, si les partenaires résident à l’étranger. [en savoir plus sur le PACS]

Néanmoins certaines municipalités accueillent leurs concitoyens en mairie pour une cérémonie.

Voici les villes du Loiret qui ont choisi de vous accueillir pour célébrer une cérémonie de PACS :

puce bleue Ville de Saint Jean de la Ruelle

Contacter le service Etat-Civil : 02.38.79.33.00
courriel :  etat.civil@ville-saintjeandelaruelle.fr

 Liste des documents à réunir et modalités (consulter)

puce rouge Ville de Chanteau

Renseignements : 02 38 75 00 59  – Mairie 1 route d’Orléans 45400 CHANTEAU

puce bleue Ville de Beaugency

Renseignements : État Civil – Tél. 02.38.44.50.98  

Vous avez célébré votre PACS dans l’une de ces mairies…Un autre mairie ?
Laissez nous vos impressions. Cette cérémonie, dans « la maison des citoyens »,  a-t-elle un sens pour vous  ? Vous avez eu un bon accueil, un accueil difficile dans vos démarches ?
Laissez vos témoignages (anonymes) en cliquant sur ‘commentaires

Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    Article La Rep' - copie30253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n