Projection contre l’homophobie

Rédigé par Christel, Ciné Mundi le 11 - avril - 2012 Commentaires fermés sur Projection contre l’homophobie

Dans le cadre de la Journée Mondiale de lutte contre l’homophobie, le festival D’un Bord à l’Autre (Association Ciné Mundi) organise une projection INÉDITE du documentaire : Ouganda, Au nom de dieu de Dominique Mesmin.

Synopsis : En Ouganda, un projet de loi prévoit l’emprisonnement à vie pour toute personne reconnue coupable d’homosexualité, et même la peine de mort dans certains cas. Ouganda : Au nom de Dieu suit et partage la vie d’Auf, un activiste gay de 26 ans obligé de se cacher. Sa vie a été détruite après que sa photo ait été rendue publique par un tabloïd.

Mardi 15 mai 2012 à 20h00
au cinéma Les Carmes (7, rue des Carmes à Orléans)

La projection sera précédée d’un pot d’accueil offert par le Centre LGBT Orléans – GAGL45 à partir de 19h15 dans l’espace Délicat&Scène.

Votez pour cet article :

Lesbian & Gay Pride Tours 2011

Rédigé par Romain le 10 - mai - 2011 Commentaires fermés sur Lesbian & Gay Pride Tours 2011

En 2011, je marche. En 2012, je vote !

C’est l’événement le plus fédérateur et le plus visible de l’année.
A la fois revendicatif et festif, il réunit toutes les personnes hétéros, homos, bi, trans souhaitant l’égalité des droits.
Au-delà de l’homophobie, de la transphobie et de la sérophobie, ce sont l’ensemble des discriminations et violences qui sont dénoncées lors de cette manifestation.

Rassemblement au Château de Tours à 14h30, ouverture du village à 12h30

+ d’infos : lgpregioncentre.org

Votez pour cet article :

Du samedi 14 mai au samedi 21 mai 2011

PRÉSENTATION
L’homophobie est une forme de discrimination. C’est une attitude ou sentiment négatif, une aversion envers les personnes homosexuelles ou  envers l’homosexualité en général. L’homophobie se manifeste par la haine, l’hostilité et le rejet des personnes considérées comme  homosexuelles et de ce qui leur est associé, notamment les personnes dont l’apparence et le comportement ne correspondent pas aux stéréotypes de la masculinité ou de la féminité.
Sous le terme homophobie, nous regroupons les discriminations envers les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les personnes transgenres et transexuelles.
La Journée internationale contre l’homophobie : Le 17 mai est une date symbolique pour les personnes homosexuelles. Longtemps considérée comme une maladie, l’homosexualité a été retirée de la liste des maladies mentales le 17 mai 1990 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Cette campagne annuelle a pour objectif général de combattre l’homophobie. Chaque année, le choix d’une thématique vise à sensibiliser la population à une problématique particulière.
La thématique « Couple de même sexe – Une histoire d’amour » a pour but de :

  • Dissiper les perceptions réductrices des relations homosexuelles voulant que l’homosexualité soit principalement une affaire de relations sexuelles;
  • Informer la population sur l’inégalité juridique entre les couples de même sexe et ceux de sexe différent;
  • Valoriser les relations de couple auprès des gays et des lesbiennes;
  • Démontrer que les relations de couples de même sexe existent depuis toujours;
  • Diffuser l’idée que les sociétés ouvertes à la diversité sexuelle sont des sociétés accueillantes à la diversité sous toutes ses formes.

Cette année un accent est également mis sur la transphobie : La diversité sexuelle doit aussi faire place aux personnes dont l’identité de genre diffère de leur sexe biologique, indépendamment de leur orientation sexuelle. Ces personnes peuvent aussi vivre en couple et vivre des histoires d’amour dans un contexte hétérosexuel ou homosexuel. La relation émotive qui unit deux personnes demeure toujours la même, indépendamment de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. On appelle «transphobie » la discrimination envers ces personnes.

Actions à Orléans autour du 17 mai : A partir de samedi 14 mai 2011
Samedi 14 mai 2011à 17h > Kiss-in > Place de la République > Orléans :
Au coup de sifflet : Un bisou, deux bisous, trois bisous….. C’est un KISS-IN !
Venez nous rejoindre le samedi 14 mai 2011 à 17h, place de la République à Orléans pour s’embrasser longuement, amoureusement ou simplement amicalement contre  l’homophobie.
Dès 14h vous pourrez rencontrer les bénévoles du GAGL45 qui répondront à vos questions sur le stand d’information. Vous pourrez aussi tester vos connaissances sur l’homophobie à l’aide d’un jeu de plateau. Des documentations et exposition seront aussi à votre disposition.

Mercredi 18 mai 19h30 > Ciné débat (entrée libre) > Espace Délicat’&Scène >Cinéma des Carmes > Orléans :
Le Baiser de la Lune, un film de Sébastien WATEL

Dans le cadre des Cafés des Droits de l’Homme (en collaboration avec la ligue des Droits de l’Homme du Loiret), projection du film d’animation « Le Baiser de la Lune » de Sébastien WATTEL. Deux poisson-garçons s’aiment comme le soleil et la lune…Un court-métrage d’animation poétique pour aborder les relations amoureuses entre personnes du même sexe. La projection sera suivie d’un débat animé par les intervenants du GAGL45.

Jeudi 19 mai 20h00 > Ciné débat > Cinéma des Carmes > Festival d’un bord à l’autre :
« 108-Cuchillo de Palo », Espagne-2011-1h31, documentaire de Renate Costa.
Tarifs habituels du cinéma : plein tarif = 7,50 euros/tarif réduit=6 euros
Pot d’accueil offert par le GAGL45, centre LGBT à partir de 19h15 dans l’espace Délicat&Scène du cinéma (sous-sol), suivi de la diffusion du film à 20h00. La projection sera suivie d’un débat avec Jean-Louis ROUGERON, responsable de la commission LGBT d’Amnesty International France.
Synopsis du film rédigée par la réalisatrice : « Rodolfo était le seul de mes oncles paternels qui ne voulait pas devenir forgeron comme son père. Dans le Paraguay des années 80, sous la dictature de Stroessner, il voulait devenir danseur professionnel.
C’est en fouillant dans les fragments de son passé que j’ai découvert que mon oncle avait fait partie de la « liste des 108 homosexuels », qu’il avait été arrêté et torturé. Encore aujourd’hui au Paraguay, quand on vous appelle « 108 » cela signifie « pédé ». Pendant plus de 20 ans, tout au long de la dictature de Stroessner, les hommes qui étaient soupçonnés d’être opposants au régime ou homosexuels étaient pris pour cible par les collaborateurs du régime. L’histoire de Rodolfo nous dévoile une période obscure de mon pays. »

Samedi 21 mai : Lesbian & Gay Pride à Tours
Le mot d’ordre : « Pour l’égalité : En 2011, je marche. En 2012, je vote ! »
12h30 Ouverture du village associatif au Château de Tours
14h00 Rassemblement au château de Tours et 14h45 Départ de la marche
Char associatif animé par Les Sheilas (La Superette). Avec la participation des Soeurs de la Perpétuelle Indulgence et de Saravah (école de samba à Tours).
Le char sera commun à la LGP de Tours et au GAGL45.
De 17h30 à 21h30 : animations et concerts sur le village au château de Tours.

Communiqué de Presse Journée contre l’homophobie 2011

Votez pour cet article :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU GAGL45 (ORLÉANS)
ET DE LA LGP RÉGION CENTRE (TOURS), 24 février 2011

Sexion d’assaut, jeudi 21 avril 2011, Le Phénix, (Printemps de) Bourges et vendredi 3 juin 2011 au Zénith d’Orléans

Suite aux propos homophobes du groupe SEXION D’ASSAUT, nous, associations de défense des droits des personnes  homosexuelles et de soutien des victimes d’actes homophobes, tenons à dénoncer fermement ces propos parus dans la presse (fin juin 2010) et dans des chansons du groupe.

Du fait de l’annulation de plusieurs concerts, le groupe a fait des excuses publiques (CP du 28 septembre 2010) et  aurait signé un accord avec la maison de disque SONY et le comité IDAHO représenté par Louis Georges TIN.
Nous avons bien entendu les excuses et avons noté que les chansons n’étaient plus diffusées sur NRJ. Les titres n’ont pas été chantés lors de concert et nous avons pu voir les tracts luttant contre les discriminations distribués.
En revanche, les titres incriminés sont toujours disponibles sur les supports de diffusion internet et toujours en vente également (voir ci-dessous les liens) et à ce jour, après de multiples demandes, n’avons pu consulter l’accord signé par le groupe.

Le délai de prescription étant de trois mois pour les propos homophobes, aucune association n’a pu porter plainte. C’est pourquoi, nous prévenons solennellement les responsables et les financeurs du Printemps de Bourges ainsi que ceux du Zénith d’Orléans des poursuites judiciaires dont ils pourraient être l’objet de notre part en cas de propos et d’actes homophobes du groupe ou du public lors de ces concerts.

Nous souhaitons que la loi soit modifiée pour que l’égalité de prescription soit la règle. En effet, pour l’instant, la discrimination raciale ou religieuse bénéficie d’une prescription de 1 an alors l’homophobie de trois mois seulement.

Nous en appelons aux responsables de l’État et aux politiques pour qu’ils aient le courage de lancer un plan national de lutte contre l’homophobie et que des actes forts soient réalisés démontrant que l’État considère que ses citoyens sont égaux en droit. Ce qui n’est toujours pas le cas pour les personnes homosexuelles, transsexuelles et transgenres.

Denis LEFEVRE, président GAGL Loiret, Orléans
Romain MENAGE, président LGP Région Centre, Tours

 

Pour information, les liens toujours actifs à ce jour :

Vente du titre Cessez le feu mp3 :
http://itunes.apple.com/au/album/id314249711
http://www.virginmega.fr/musique/album/l-ecrasement-de-tete-sexion-d-assaut-105967491,page1.htm
http://www.starzik.com/mp3/titres/Cessez_le_Feu_feat_Ania-4348624.html

Vente de l’album CD L’écrasement de tête contenant le titre Cessez le feu :
http://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=ecrasement+de+tete&tag=googhydr0a8-21&index=music&hvadid=6542866739&ref=pd_sl_5yx99m54ll_b
http://musique.fnac.com/a2651361/Sexion-D-Assaut-Ecrasement-de-tete-CD-album
http://www.culture-hiphop.com/product.php?id_product=221

Les Paroles

Titre : « Cessez le feu »
« Lointaine est l’époque où les homos se maquaient en scred
Maintenant se galochent en ville avec des sappes arc-en-ciel
Mais vas-y bouge, vas-y bouge
Toutes ces pratiques ne sont pas saines
Nos corps ne seront qu’un tas de cendres, la mort ne sera qu’une passerelle »

Titre : A 30% :

« T’as froid dans le dos quand un travelo te dit ‘vas y viens’.
Car tu sais que l’homme ne naît pas gay mais qu’il le devient.
S’il te plait, si t’en a les moyens refrè apaise-moi.
J’aimerai aider ces femmes qui répondent toutes au nom de ‘baise-moi’
J’crois que je fais parti des gentils, leur crever les yeux j’ose pas»

Pour rappel, d’autres paroles et propos qui ont été à l’origine de notre mobilisation :

Interview dans International Hip Hop de juin 2010 : «On est homophobe à 100% !»

On t’a humilié (album La Terre du milieu) : «Je crois qu’il est grand temps que les pédés périssent, coupe leur le pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique».

A 30% (album L ‘Écrasement de tête) : «T’as froid dans le dos quand un travelo te dit “vas-y viens”. Car tu sais que  l’homme ne naît pas gay mais qu’il le devient».

Vous aussi (de Maître Gims, membre du groupe) : «Bien trop de gays qui s’aiment et en plus se marient».

Rescapé (album Le Renouveau) : «Toujours anti-homos».

Votez pour cet article :

COMMUNIQUE DE PRESSE DU GAGL45
SUITE A L’AUDIENCE DU 1° février 2011


Cet après-midi, était rendu le verdict dans l’affaire qui jugeait les agresseurs suite aux coups dont a été victime Etienne* le 5 août 2007.
Les agresseurs qui avaient reconnu les faits de violence en réunion avaient adopté une ligne de défense qui niait le caractère homophobe de leurs actes suivis en cela par le Tribunal Correctionnel
d’Orléans. L’argument majeur de la défense avait été que les agresseurs n’avaient proféré aucune insulte homophobe.
La Cour d’Appel d’Orléans en a jugé autrement, puisqu’elle a reconnu la circonstance aggravante d’homophobie. C’était tout l’objet de ce procès qui était de démontrer qu’une bande de jeunes
hommes qui s’organisent pour agresser des homosexuels sur un lieu connu par eux comme étant un lieu de rencontres homosexuelles sont, de fait, dans une agression à caractère homophobe.
Cette décision va changer la jurisprudence et permettre une meilleure prise en compte des victimes d’agression homophobe.
Au soir du procès, Etienne* tient à remercier tous ceux qui l’ont épaulé lors de ce combat contre l’homophobie : Maître Paladino, le président et toute l’équipe du GAGL, leur ancien président, ainsi que ses proches et tous les anonymes qui ont envoyé des messages de soutien.

Nous, militants, engagés dans la lutte contre l’homophobie, ne pouvons nous satisfaire du fait que des jeunes, tout juste sortis du système scolaire, en soient arrivés à commettre cette agression.

Nous demandons solennellement que les décideurs politiques et l’Etat prennent leurs responsabilités dans la lutte contre les discriminations et notamment l’homophobie dès le plus jeune âge.
D’un point de vue plus général, le procès de l’agression de Bruno WIEL, la semaine dernière, montre bien le silence assourdissant du président de la République, toujours si prompt à réagir sur certaines situations horribles que peuvent vivre ses concitoyens, silence également du côté de la classe politique. Le crime homophobe serait donc destiné à être laissé dans le silence.
La Fédération des associations LGBT (Lesbiennes Gays Bisexuels Transgenres) a lancé le weekend dernier, lors des Rencontres d’Orléans, une réflexion plus globale sur un « plan national de lutte contre l’homophobie » que nous proposerons aux candidats pour les présidentielles de 2012.

Denis LEFEVRE,
Président Groupe Action Gay et Lesbien 45
Président de la Fédération LGBT
Tél : 06 29 65 57 38

Siège social: Maison des Associations
46 ter, rue Sainte Catherine
45000 ORLÉANS

Espace LGBT : 28 bis, rue Sainte Anne
45000 ORLEANS
Tél : 02 36 47 60 88
Courriel : contact @gagl45.org
Site web : http://www.gagl45.org

Votez pour cet article :

Les interventions contre l’Homophobie

Rédigé par Administrateur le 29 - décembre - 2010 Commentaires fermés sur Les interventions contre l’Homophobie

Intervenir en milieu scolaire et en formation professionnelle

Notre association organise depuis 2008 des interventions en milieu scolaire sur l’homophobie.

Ces interventions, créées dans le cadre des instructions de l’Éducation Nationale et de la HALDE, font l’objet d’un agrément du Rectorat de l’Académie Orléans-Tours délivré le 10 mars 2009 pour une durée de 5 ans.

Nos interventions sont réalisées par des personnes de l’association, spécialement formées, et sont soumises à la charte des interventions en milieu scolaire de l’association nationale SOS HOMOPHOBIE

Téléchargez notre document de présentation pour connaître le contenu de nos interventions et les modalités pour les organiser dans votre établissement :

 

 

Ressources complémentaires

La charte des interventions en milieu scolaire – cliquez ici
Recommandations Halde sur la prévention – cliquez ici
Les Rapports annuels  sur l’homophobie – cliquez ici
Etude de la Halde sur la place des stéréotypes et des discriminations dans les manuels scolaires – cliquez ici

Panneau d’exposition 20 ans du GAGL – « Lutte contre l’Homophobie » – Cliquez ici

Votez pour cet article :

Ouvrage : Les minorités sexuelles face au risque suicidaire

Rédigé par Romain le 20 - octobre - 2010 Commentaires fermés sur Ouvrage : Les minorités sexuelles face au risque suicidaire

Depuis la fin des années 1990 (aux États-Unis d’abord, puis dans d’autres pays dont la France), les enquêtes les plus probantes ont mis en évidence un risque suicidaire plus élevé parmi les jeunes sexuelles – gays, lesbiennes, bisexuel(le)s, transgenres – et ceux qui se questionnent sur leur identité sexuelle ou de genre.

L’homophobie est aujourd’hui le facteur de risque le mieux identifié pour comprendre cette sursuicidalité. Les phénomènes d’exclusion, de mépris et de stigmatisation peuvent en effet provoquer une perte d’estime de soi, une perte de confiance dans l’avenir et les autres. Le soupçon d’appartenance à une minorité sexuelle ou de non-conformité de genre – qui peut toucher tout jeune, indépendamment de son orientation sexuelle effective – conduit également souvent la personne qui le subit à une grande détresse qui favorise les symptômes suicidaires.

Quelle que soit la stratégie mise en oeuvre par le jeune pour éviter ou résister à une discrimination, le coût psychique et physique est souvent élevé. D’autant que par rapport à d’autres types de discriminations, les discriminations homophobes ou liées à une non-conformité aux stéréotypes de genre se caractérisent par un faible soutien de la famille, une faible intervention des adultes et des préjudices particulièrement précoces.

Il existe en France des initiatives de prévention de ces discriminations et du risque suicidaire qui gagneraient à être mieux connues et parfois généralisées. Autre piste de travail : la sensibilisation des professionnels en contact avec les jeunes, qu’ils viennent des champs éducatif, sanitaire, social, judiciaire… Enfin, pour continuer à améliorer nos connaissances, il semble essentiel d’intégrer plus nettement, en amont de la conception des enquêtes, ces phénomènes spécifiques que sont l’homophobie, la lesbophobie, la transphobie et le sexisme.

A consulter au Centre de documentation du 28 Bis.

Les minorités sexuelles face au risque suicidaire – Acquis des sciences sociales et perspectives
Collection « La Santé en action »

François BECK
Jean-Marie FIRDION
Stéphane LEGLEYE
Marie-Ange SCHILTZ

Votez pour cet article :

Succès pour le premier Kiss in à Orléans

Rédigé par Denis LEFEVRE, le 16 - mai - 2010 1 COMMENTAIRE

Nous avons hissé nos couleurs place du Martroi, ballons et drapeaux arc-en-ciel volaient au vent. Le stand a accueilli des passants pendant tout l’après-midi qui était rythmée par les trois kiss in. 30 personnes à 14h, 50 à 15h et 60 à 16h. Nous étions des homos et des hétéros à s’embrasser dans une ambiance bon enfant. Les expositions ont été vues et commentées par les passants, cela a donné lieu à des débats intéressants.

Nous avons constaté que pas mal de gays et de lesbiennes n’ont pas souhaité venir s’afficher publiquement à cause des photographes et caméras par la crainte de représailles ou moqueries de collègues de travail ou de leur famille qui pourraient les voir sur la place publique. Comme quoi il y a encore beaucoup à faire pour que chacune et chacun se sente à l’aise tel qu’il/elle est dans notre société. C’est bien l’homophobie qu’il convient de combattre d’où qu’elle vienne.

Je remercie tous celles et tous ceux qui ont participé à la réussite de cet évènement ainsi que la ville d’Orléans qui a fourni la logistique. Des élus du parti Socialiste, Parti Communiste Français et Parti Radical de Gauche ainsi que le Collectif Orléans des Droits des Femmes étaient représentés.

Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    Article La Rep' - copie30253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n