Un devoir de mémoire : la commémoration de la déportation

Rédigé par Pascal, Commission Culture le 24 - avril - 2012 Commentaires fermés sur Un devoir de mémoire : la commémoration de la déportation

Notre centre LGBT, GAGL45 participe aux commémorations officielles pour le souvenir de la déportation, moment tragique de l’histoire mondiale. C’est un jour de recueillement et nous devons honorer la mémoire de tous ceux qui furent les victimes de régimes totalitaires. La réalité  de la déportation impose le silence et le respect mais aussi l’impérieux devoir de promouvoir les « oubliés » de l’histoire, ceux à qui certains élus, contestent encore leur  destin effroyable.

Nous nous investissons dans ce devoir de mémoire pour que soit aussi vraiment reconnue la déportation pour fait d’homosexualité en France. Nous nous plaçons dans le sillon lancé en 2007 à Dijon par l’association LGBT Cigales qui s’intéressa à « la déportation pour motif d’homosexualité en France » sous la direction de Mickaël Bertrand. Le génocide ou « la solution finale » a traduit la nette volonté d’extermination des nazis, des fascistes, de tous les ennemis et de la démocratie et de l’acceptation des différences dans un monde  qui, pourtant,  semblait traduire son aspiration  au progrès et aux libertés. Notre centre LGBT, GAGL45 se saisit aussi de ce moment solennel pour annoncer son intention de s’investir dans un projet qui permettrait à nos adhérents, à nos sympathisants, aux citoyens de connaître la réalité historique d’une déportation  homosexuelle encore trop minorée, de pouvoir aussi s ‘interroger sur les raisons qui rendent encore aujourd’hui cette « visibilité » difficile.

S’emparer de l’histoire, c’est connaître un passé qui envahit  notre présent et qui  nous place dans l’obligation morale de rappeler la nécessaire égalité à laquelle tous les citoyens ont droit.

Nous invitons tous nos adhérents et sympathisants à participer aux cérémonies de la déportation ce dimanche 29 avril.

Déroulement des cérémonies : dès 9 heures, la cathédrale ; 10 heures, cérémonie à la synagogue ; 11 heures, dépôt de gerbes devant le monument des déportés, parc Pasteur ; 11 h 30, cérémonie au monument de la victoire.

Votez pour cet article :

Cérémonie du Souvenir des Déportés

Rédigé par Denis LEFEVRE, le 5 - avril - 2008 1 COMMENTAIRE

Le dimanche 27 avril 2008, nous commémorerons le souvenir des déportés des camps nazis.

Parmi ces déportés se trouvaient des homosexuels (161 000 environ), originaires principalement d’Allemagne et des départements français annexés (Bas-Rhin, Haut-Rhin, Moselle). Certaines études, publiées en 2001, ont évoqués 206 hommes issus des départements annexés et quatre français arrêtés en Allemagne. (téléchargez le rapport de la Fondation pour la MÉMOIRE de la DÉPORTATION, ci-dessous).

Une polémique importante agite, depuis plusieurs années, les associations et les historiens sur le fait de savoir si des homosexuels du territoire français de l’époque ont été déportés pour le fait d’avoir des relations homosexuelles. Cette polémique a été au cœur du combat pour la reconnaissance de la déportation homosexuelle. (Manipulations autour de la déportation homosexuelle )

L’ensemble des archives n’a pas encore été ouvert ni étudié. Mais les nouvelles conclusions, rendues en 2007, évoquent le sort de 63 victimes dont la déportation pour motif d’homosexualité (depuis la France) est désormais prouvée grâce à des éléments probants (identité des personnes ; date et lieu d’arrestation ; motif de condamnation et date du jugement ; date de remise aux forces allemandes ; date et lieu de départ en convoi ; date et nom du camp d’internement ; date de décès ou de libération ; etc…). Ces 63 hommes sont répartis ainsi: 22 sont originaires des territoires annexés, 35 sont arrêtés au sein du Reich, 6 en zone occupée. (Communiqué de presse du Mémorial de la Déportation Homosexuelle du 7 novembre 2007 )

Les lesbiennes, « ne mettant pas en péril la pureté du sang allemand », n’ont pas fait l’objet d’une politique systématique d’extermination. Mais celles qui étaient connues n’ont pas échappé aux camps où elles portaient le triangle noir des asociaux. (déportation : http://ken.ifrance.com/dossier.htm )
Nous attendons que les historiens avancent sur cette question pour en savoir plus.

Extrait du documentaire « Paragraphe 175 »
de Rob Epstein et Jeffrey Friedman, États-Unis, 1999

Depuis sa création, le GAGL s’est battu pour pouvoir participer aux cérémonies officielles. Avant 2006, une gerbe était déposée après la cérémonie. Depuis deux ans, nous sommes intégrés dans le protocole et nous plaçons dans le carré réservé aux associations.

Ce qu’il nous semble important de signifier ce jour là par notre présence, c’est le souvenir que des hommes et des femmes ont eu à souffrir et mourir parce qu’ils étaient identifiés comme homosexuels. Nous voulons ainsi montrer notre refus de la discrimination pour ce que nous sommes, hier et aujourd’hui.

Je vous invite donc à nous rejoindre le dimanche 27 avril 2008 :

  • 9h30 : office à la cathédrale
  • 11h : cérémonie au monument de la déportation dans le parc Pasteur
  • 11h30 : cérémonie au monument de la Victoire

Photo © Colin Leroy

Votez pour cet article :

Cérémonie officielle des déportés : un devoir de mémoire

Rédigé par Denis LEFEVRE, le 19 - avril - 2007 Commentaires fermés sur Cérémonie officielle des déportés : un devoir de mémoire

Suite au courrier officiel de Monsieur Biron, chargé de mission auprès de Monsieur le Préfet, Directeur du service départemental de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre, qui nous confirme la place qui nous a été attribuée dans la cérémonie officielle en mémoire de la déportation, nous nous situerons en ligne entre les associations d’anciens combattants et le public.
C’est un combat qui a été mené pendant de longues années pour être intégré dans la cérémonie officielle, d’autres villes n’en sont pas encore là. C’est pourquoi, je souhaite vivement que les adhérents et sympathisants se mobilisent pour montrer à quel point le devoir de mémoire nous importe. Ce devoir de mémoire c’est aussi ce qui fonde nos combats quotidiens pour l’égalité des droits.

amour a taireVoici le synopsis de l’ensemble de la commémoration :

puce verte Dimanche 29 avril 2007
Esplanade du souvenir français,
Boulevard Alexandre Martin à Orléans

9h : office à la Cathédrale en présence des associations et des autorités
10h : office à la synagogue
10h30 : cortège jusqu’au Parc pasteur
11h : cérémonie au monument de la déportation du Parc pasteur
11h15 : cortège vers le monument de la Victoire
11h30 : cérémonie au monument de la Victoire

merci à tous et à bientôt
Denis, Président

Crédit photo : Un amour à taire, téléfilm réalisé par Christian Faure (2005)

Votez pour cet article :

Intégration aux cérémonies du souvenir des déportés

Rédigé par Romain le 2 - mai - 2006 Commentaires fermés sur Intégration aux cérémonies du souvenir des déportés

Pour la première fois à Orléans, le Groupe action gay et lesbien Loiret a été officiellement intégré aux cérémonies du souvenir des déportés.
Gerbe de fleursNous avons été officiellement invités à l’ensemble de la cérémonie (la messe à la Cathédrale, l’office religieux à la synagogue, le dépôt de gerbes
au Parc pasteur et celui du monument de la victoire).
Nous avons été intégrés, comme convenu avec l’Office départemental des anciens combattans (ODAC), entre le public et les associations de déportés puisque nos statuts ne nous permettent pas pour l’instant de représenter les déportés homosexuels. Ce que nous ne manquerons pas de rectifier avant l’année prochaine.
L’ensemble des autorités présentes est venu nous saluer au même titre que les autres personnes, à savoir le maire, le représentant du préfet, l’armée et la représentante des déportés.
Nous nous sommes donc reconnus dans la gerbe déposée pour toutes les catégories de déportés et n’avons pas, comme les années précédentes, déposé de gerbe en fin de cérémonie.
C’est un combat de plus de dix ans qui semble être gagné dans le respect et la dignité et je remercie publiquement Luc, mon prédécesseur, qui l’a mené avec détermination. Qu’il en soit remercié ici.

« Oui, nous ignorions la déportation des homosexuels. C’est aux homosexuels d’aujourd’hui à restituer cet oubli de l’histoire. » Jean-Paul Sartre

Votez pour cet article :

Journée du souvenir des déportés

Rédigé par Romain le 21 - avril - 2006 Commentaires fermés sur Journée du souvenir des déportés

Poursuivant son action pour la reconnaissance de la déportation des homosexuel(le)s, l’association s’associera aux commémorations de la déportation en hommage aux homosexuels qui, en Europe, ont été déportés massivement dans les années 1933-1942.

Adhérents et sympathisants : vous êtes tous invités à ce rendez-vous citoyen.

dimanche 30 avril 2006 à 9h
à la Cathédrale Sainte Croix

à partir de 11h30
Esplanade du souvenir français, bvd A. Martin à Orléans.

Votez pour cet article :

Conférence sur la déportation des homosexuels

Rédigé par Romain le 20 - avril - 2006 Commentaires fermés sur Conférence sur la déportation des homosexuels

Nous organisons, avant le dépôt de gerbe lors de la journée du souvenir des déportés à Orléans, une conférence sur la déportation des homosexuels en Europe.

Avec Ambroise Passegué, historien.

epingleJeudi 27 avril 2006 à 20h30
Maison des associations, 46 ter rue Ste Catherine à Orléans

Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    30253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n29215_1508004658766_1193805578_31489982_5779935_n