Amour et union de couples homosexuels : l’église catholique condamne et amalgame

Rédigé par Administrateur le 14 - août - 2012 Commentaires fermés sur Amour et union de couples homosexuels : l’église catholique condamne et amalgame

COMMUNIQUE DE PRESSE

13 août 2012.

Suite à la prière adressée à tous les évêques de France par le cardinal André Vingt-Trois pour que cette dernière soit lue le 15 août dans l’ensemble des églises, le GAGL 45, Centre LGBT d’Orléans, estime qu’il se doit de répondre à cet acte qui méprise les revendications et les droits des homosexuel-les de France et de leurs familles.

Nous pensons, aujourd’hui, que notre société doit évoluer sur l’idée qu’elle se fait du couple et/ou du parent. Ce n’est pas seulement un homme et une femme, un père et une mère. Un couple, c’est deux êtres qui s’aiment et qui veulent construire un avenir ensemble. La fidélité, la tendresse et les engagements qui peuvent exister entre ces deux êtres ne sont pas seulement l’apanage du couple hétérosexuel, ces termes peuvent être attribués sur un même plan d’égalité à tous les couples homosexuels qui mettent en place un projet de vie.

Ce n’est pas la sexualité d’un couple qui protégera un enfant et qui lui assurera une éducation correcte mais c’est l’amour qu’il pourra recevoir de ses parents et l’application de ces derniers à lui apporter ce qui est nécessaire pour grandir.

Pour soutenir et protéger les couples homosexuels et les familles homoparentales, il est nécessaire que la Loi française réponde aux besoins et aux demandes des Français/ses.

Pour rappel, le GAGL45 a fait la démarche , il y a deux ans, de rencontrer les responsables des différentes religions. Nous regrettons que l’évêque d’ Orléans ne nous ait pas répondu. Nous sommes toujours disponibles pour nous rencontrer et dialoguer sur ces questions.

Votez pour cet article :

Le Centre LGBT Orléans, GAGL45 vous invite aux  actions autour du 17 mai à Orléans et en région Centre.
Cette journée mondiale de lutte contre l’homophobie est placée sous le signe de l’égalité.

En finir avec les discriminations dans le droit français concernant les personnes et les couples LGBT serait un message puissant contre l’homophobie.
Cette première étape doit s’accompagner de mesures concrètes et généralisées de lutte contre l’homophobie à l’école pour prévenir le suicide des jeunes personnes lesbiennes, gays, bi et transgenres.
Ensuite, pourra s’engager des réformes de fond pour que la France devienne réellement un pays ouvert à la diversité sexuelle et de genres.

Ce 17 mai, entre les campagnes présidentielle et législatives a donc un retentissement fort cette année, pour faire entendre les revendications et l’aspiration des personnes LGBT à l’égalité pour toutes et tous, maintenant.

jeudi 17 mai 2012 à partir de 17h
Place de la République à Orléans

La revue de Presse : Read the rest of this entry »

Votez pour cet article :

SIDACTION 2012 à Orléans et dans le Loiret

Rédigé par Administrateur le 29 - mars - 2012 Commentaires fermés sur SIDACTION 2012 à Orléans et dans le Loiret

COMMUNIQUE DE PRESSE – 28 mars 2012

150 000 personnes vivent avec le VIH en France. Malgré les campagnes de prévention et de dépistage, la peur ou le sentiment de ne pas être concerné par la maladie expliquent pour partie les 50 000 personnes ignorant leur séropositivité. En Région Centre, cela représente environ 1 000 personnes.

Trente ans après la découverte de la maladie, les progrès thérapeutiques permettent aux séropositifs de vivre mieux et plus longtemps. Pour autant, qu’en est-il de la souffrance psychologique ?

Le sida n’est toujours pas perçu comme une maladie chronique au même titre que le diabète ou certains cancers.
Pourquoi ? Parce qu’elle est sexuellement transmissible et touche à l’intimité de soi. Cela la rend tabou et indicible. Quant à la discrimination, elle sévit partout : dans la sphère sociale, dans la sphère professionnelle…dans la sphère affective.

Le poids du secret est « une fabrique » de solitude et bien souvent de précarité. Ceci explique les souffrances éprouvées par les personnes concernées.

Le collectif des associations de lutte contre le sida continue de se battre contre cette fatalité et se fera entendre cette année encore à l’occasion du SIDACTION, le dimanche 8 avril entre 8h et 18h sur les bords de Loire pour un vide grenier à la fois festif et éducatif.

Les bénéfices seront reversés intégralement en faveur du SIDACTION.

Et à partir du 29 mars, des boîtes de collecte seront distribuées chez nos partenaires pour le recueil de dons dans la ville et dans le département. Vous pouvez aussi donner par internet : SIDACTION.ORG

Contacts :

Le Collectif des associations de lutte contre le Sida
ASUD : 02 38 77 00 27
A DOMICILE 45 : 02 38 24 07 08
HEPSILO : 02 38 61 33 42
GAGL45 : 02 36 47 60 88
PLANNING FAMILIAL : 02 38 70 00 20

Votez pour cet article :

Le Centre LGBT relaie la mobilisation contre l’Entente parlementaire homophobe

Rédigé par Administrateur le 18 - janvier - 2012 Commentaires fermés sur Le Centre LGBT relaie la mobilisation contre l’Entente parlementaire homophobe

ASSOCIATION DES PARENTS ET FUTURS PARENTS GAYS ET LESBIENS ET LES ENFANTS D’ARC EN CIEL L’ASSO ! – COMMUNIQUE DE PRESSE – PARIS, le 17 janvier 2012

 UNE ENTENTE PARLEMENTAIRE OUVERTEMENT HOMOPHOBE

L’Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens (APGL) et les Enfants d’Arc en Ciel, l’asso ! (EAC) ont pris connaissance du communiqué du député Jean-Marc Nesme et du sénateur Dominique de Legge relatif à la réactivation de l’entente parlementaire contre l’homoparentalité.

L’APGL et EAC notent que cette initiative, ouvertement discriminante à l’égard des familles monoparentales et homoparentales, n’a recueilli que 82 signatures tandis qu’elle en avait recueilli 174 en 2006. L’APGL et EAC se réjouissent du fait que les signataires ne représentent plus qu’une petite minorité parmi les parlementaires de la majorité siégeant aux deux assemblées, et que les idées qu’elles défendent depuis des années progressent dans notre société !

Selon les 82 parlementaires de droite – dont Mr de Legge, par ailleurs secrétaire national de l’UMP en charge de la Famille – : «sous prétexte de lutter contre une soi-disant discrimination entre adultes, on en crée une autre bien réelle, entre les enfants, entre ceux qui auraient le droit de grandir auprès d’un père et d’une mère et ceux qui ne le pourraient pas». La formule : « soi-disant discrimination » cache bien peu les racines homophobes des « convictions » ainsi énoncées par les signataires. Leur aversion pour les femmes et les hommes homosexuels qui choisissent de devenir parents est à ce point irraisonnée qu’ils nieraient presque leur existence, et la liberté qui est la leur de faire famille.

Mais n’en déplaise à ces 82 parlementaires, 300 000 enfants vivent aujourd’hui dans des familles homoparentales. 300 000 enfants que ces députés et sénateurs marginalisent et stigmatisent, du seul fait de l’orientation sexuelle de leurs parents.

Ce sont des centaines de milliers de foyers que ces prétendus représentants du peuple français veulent maintenir dans un flou juridique inextricable et dans une position d’inégalité incompatible avec notre devise républicaine.

C’est pour mettre fin à de tels mensonges, véritables provocations, et pour éclairer nos concitoyens, que l’APGL organise le 11 Février 2012 un débat juridique et politique durant lequel des familles homoparentales et des acteurs de l?appareil judiciaire témoigneront des difficultés qu’ils rencontrent, dans l’état actuel du droit français. Ils pourront ainsi attester du fait que c’est, au contraire, l’absence de reconnaissance des familles homoparentales qui créé les conditions d’une discrimination incontestable et inadmissible à leur égard et à l’égard des enfants qui vivent en leur sein.

Cinq candidats à l’élection présidentielle seront interpellés pour répondre aux questions suivantes : Comment expliquer le retard de la France, pays des Droits de l’Homme, concernant les droits des familles homoparentales, notamment par rapport à d’autres pays européens ? Quelles sont les raisons qui ont empêché le législateur d’aller plus loin sur les questions de filiation, d’adoption, de mariage, de Procréation Médicalement Assistée, de Gestation pour Autrui, de pluri-parentalité… ? Quelles évolutions législatives sont-elles proposées par les candidats ?

Les citoyens français ont le droit de savoir qui, parmi les candidats à la présidence de la République, s’engage dans la voie de l’égalité et de la fin des discriminations liées à l’orientation sexuelle.

 

Pour l’APGL : Mathieu NOCENT – 06 16 66 56 91 – presse@apgl.fr
Pour les EAC : Nathalie MESTRE – 06 74 93 24 56 – presidence@enfants-arcenciel.org

 

La revue de Presse :

France Bleu Orléans – 20 janvier 2012 :

 La République du Centre – 19 janvier 2012

Votez pour cet article :

Salles de concert, festivals : financeurs invités à reflechir

Rédigé par Romain le 29 - avril - 2011 Commentaires fermés sur Salles de concert, festivals : financeurs invités à reflechir

Communiqué de Presse du 29 avril 2011
du GAGL 45 Centre LGBT Orléans et du Mouvement Français pour le Planning Familial 45

Le Groupe Action Gay et Lesbien du Loiret, Centre LGBT Orléans et le Planning Familial s’indignent de la réponse qui lui a été faite par Daniel Colling, président du festival Le Printemps de Bourges, suite à sa demande d’assister au concert du groupe Sexion d’assaut jeudi 21 avril, conformément aux engagements pris par le groupe en octobre 2010 :  « Je ne vois pas pourquoi le Printemps de Bourges vous inviterait…Merci de prendre contact avec le groupe afin qu’il sollicite ces invitations pour vous. »

Lire la suite :

Votez pour cet article :

Le SIDACTION 2011 est lancé

Rédigé par Administrateur le 16 - mars - 2011 Commentaires fermés sur Le SIDACTION 2011 est lancé

– Communiqué de Presse –

Dans le Loiret, le Collectif des associations luttant contre le sida est mobilisé (GAGL45, ASUD Loiret, Mouvement Français pour le Planning Familial, HEPSILO, A Domicile 45) soutenu par la ville d’Orléans.

Sidaction est une association reconnue par la Cour des comptes pour sa stabilité et sa transparence dans ses comptes. L’utilisation de ses fonds est exemplaire avec moins de 5% de fonctionnement. Votre don est donc sûr d’arriver à la recherche et aux malades.

Cette année, nous sommes dans le triste anniversaire des 30 ans de l’épidémie en France. La mobilisation est plus que jamais politique. Oui, la lutte contre le sida est un acte politique. Les craintes que nous avons eu sur la création des ARS (Agence Régionale de Santé) se sont hélas confirmées. Dans toutes les régions, les subventions aux associations luttant contre le sida sont en baisse. En Région Centre également. L’État se désengage de ses responsabilités et des actions de prévention au plus près des populations vont disparaître alors que les chiffres de contamination ne baissent pas. 6 700 contaminations en 2009, soit près d’une par heure. Les jeunes sont les plus visés par nos inquiétudes, 70% d’entre eux ne se sont jamais fait dépister.

Nous, associations de lutte contre le sida, dénonçons ce désengagement et appelons la population à une mobilisation sans précédent pour contrer ces décisions.

Dimanche 3 avril 2011, sur les quais de Loire, un grand vide-grenier est organisé avec des animations tout l’après-midi. Un stand d’informations et de prévention sera tenu par les bénévoles des associations. Une buvette et de la petite restauration permettront de flâner sur place en écoutant les concerts donnés gracieusement par les groupes Zoréol, Aduna Mojo, Super Jellywest.

L’ensemble de la recette des emplacements des exposants particuliers ou professionnels sera reversé directement à Sidaction. Les bénéfices de la buvette également. Les commerçants participent à la collecte en reversant une partie de leur recette à Sidaction directement. Les Femmes relais vendront du thé, des gâteaux, des bijoux et de la couture au profit de Sidaction. Vous trouverez un stand pour acheter les produits dérivés du Sidaction, pin’s, bracelets et T-shirts.

Dès le 21 mars et jusqu’au 10 avril 2011, des tirelires métalliques pour la collecte de dons seront déposées dans près d’une cinquantaine d’établissements commerciaux d’Orléans, de La Ferté Saint Aubin, de Vendôme…

Votez pour cet article :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU GAGL45 (ORLÉANS)
ET DE LA LGP RÉGION CENTRE (TOURS), 24 février 2011

Sexion d’assaut, jeudi 21 avril 2011, Le Phénix, (Printemps de) Bourges et vendredi 3 juin 2011 au Zénith d’Orléans

Suite aux propos homophobes du groupe SEXION D’ASSAUT, nous, associations de défense des droits des personnes  homosexuelles et de soutien des victimes d’actes homophobes, tenons à dénoncer fermement ces propos parus dans la presse (fin juin 2010) et dans des chansons du groupe.

Du fait de l’annulation de plusieurs concerts, le groupe a fait des excuses publiques (CP du 28 septembre 2010) et  aurait signé un accord avec la maison de disque SONY et le comité IDAHO représenté par Louis Georges TIN.
Nous avons bien entendu les excuses et avons noté que les chansons n’étaient plus diffusées sur NRJ. Les titres n’ont pas été chantés lors de concert et nous avons pu voir les tracts luttant contre les discriminations distribués.
En revanche, les titres incriminés sont toujours disponibles sur les supports de diffusion internet et toujours en vente également (voir ci-dessous les liens) et à ce jour, après de multiples demandes, n’avons pu consulter l’accord signé par le groupe.

Le délai de prescription étant de trois mois pour les propos homophobes, aucune association n’a pu porter plainte. C’est pourquoi, nous prévenons solennellement les responsables et les financeurs du Printemps de Bourges ainsi que ceux du Zénith d’Orléans des poursuites judiciaires dont ils pourraient être l’objet de notre part en cas de propos et d’actes homophobes du groupe ou du public lors de ces concerts.

Nous souhaitons que la loi soit modifiée pour que l’égalité de prescription soit la règle. En effet, pour l’instant, la discrimination raciale ou religieuse bénéficie d’une prescription de 1 an alors l’homophobie de trois mois seulement.

Nous en appelons aux responsables de l’État et aux politiques pour qu’ils aient le courage de lancer un plan national de lutte contre l’homophobie et que des actes forts soient réalisés démontrant que l’État considère que ses citoyens sont égaux en droit. Ce qui n’est toujours pas le cas pour les personnes homosexuelles, transsexuelles et transgenres.

Denis LEFEVRE, président GAGL Loiret, Orléans
Romain MENAGE, président LGP Région Centre, Tours

 

Pour information, les liens toujours actifs à ce jour :

Vente du titre Cessez le feu mp3 :
http://itunes.apple.com/au/album/id314249711
http://www.virginmega.fr/musique/album/l-ecrasement-de-tete-sexion-d-assaut-105967491,page1.htm
http://www.starzik.com/mp3/titres/Cessez_le_Feu_feat_Ania-4348624.html

Vente de l’album CD L’écrasement de tête contenant le titre Cessez le feu :
http://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=ecrasement+de+tete&tag=googhydr0a8-21&index=music&hvadid=6542866739&ref=pd_sl_5yx99m54ll_b
http://musique.fnac.com/a2651361/Sexion-D-Assaut-Ecrasement-de-tete-CD-album
http://www.culture-hiphop.com/product.php?id_product=221

Les Paroles

Titre : « Cessez le feu »
« Lointaine est l’époque où les homos se maquaient en scred
Maintenant se galochent en ville avec des sappes arc-en-ciel
Mais vas-y bouge, vas-y bouge
Toutes ces pratiques ne sont pas saines
Nos corps ne seront qu’un tas de cendres, la mort ne sera qu’une passerelle »

Titre : A 30% :

« T’as froid dans le dos quand un travelo te dit ‘vas y viens’.
Car tu sais que l’homme ne naît pas gay mais qu’il le devient.
S’il te plait, si t’en a les moyens refrè apaise-moi.
J’aimerai aider ces femmes qui répondent toutes au nom de ‘baise-moi’
J’crois que je fais parti des gentils, leur crever les yeux j’ose pas»

Pour rappel, d’autres paroles et propos qui ont été à l’origine de notre mobilisation :

Interview dans International Hip Hop de juin 2010 : «On est homophobe à 100% !»

On t’a humilié (album La Terre du milieu) : «Je crois qu’il est grand temps que les pédés périssent, coupe leur le pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique».

A 30% (album L ‘Écrasement de tête) : «T’as froid dans le dos quand un travelo te dit “vas-y viens”. Car tu sais que  l’homme ne naît pas gay mais qu’il le devient».

Vous aussi (de Maître Gims, membre du groupe) : «Bien trop de gays qui s’aiment et en plus se marient».

Rescapé (album Le Renouveau) : «Toujours anti-homos».

Votez pour cet article :

COMMUNIQUE DE PRESSE DU GAGL45
SUITE A L’AUDIENCE DU 1° février 2011


Cet après-midi, était rendu le verdict dans l’affaire qui jugeait les agresseurs suite aux coups dont a été victime Etienne* le 5 août 2007.
Les agresseurs qui avaient reconnu les faits de violence en réunion avaient adopté une ligne de défense qui niait le caractère homophobe de leurs actes suivis en cela par le Tribunal Correctionnel
d’Orléans. L’argument majeur de la défense avait été que les agresseurs n’avaient proféré aucune insulte homophobe.
La Cour d’Appel d’Orléans en a jugé autrement, puisqu’elle a reconnu la circonstance aggravante d’homophobie. C’était tout l’objet de ce procès qui était de démontrer qu’une bande de jeunes
hommes qui s’organisent pour agresser des homosexuels sur un lieu connu par eux comme étant un lieu de rencontres homosexuelles sont, de fait, dans une agression à caractère homophobe.
Cette décision va changer la jurisprudence et permettre une meilleure prise en compte des victimes d’agression homophobe.
Au soir du procès, Etienne* tient à remercier tous ceux qui l’ont épaulé lors de ce combat contre l’homophobie : Maître Paladino, le président et toute l’équipe du GAGL, leur ancien président, ainsi que ses proches et tous les anonymes qui ont envoyé des messages de soutien.

Nous, militants, engagés dans la lutte contre l’homophobie, ne pouvons nous satisfaire du fait que des jeunes, tout juste sortis du système scolaire, en soient arrivés à commettre cette agression.

Nous demandons solennellement que les décideurs politiques et l’Etat prennent leurs responsabilités dans la lutte contre les discriminations et notamment l’homophobie dès le plus jeune âge.
D’un point de vue plus général, le procès de l’agression de Bruno WIEL, la semaine dernière, montre bien le silence assourdissant du président de la République, toujours si prompt à réagir sur certaines situations horribles que peuvent vivre ses concitoyens, silence également du côté de la classe politique. Le crime homophobe serait donc destiné à être laissé dans le silence.
La Fédération des associations LGBT (Lesbiennes Gays Bisexuels Transgenres) a lancé le weekend dernier, lors des Rencontres d’Orléans, une réflexion plus globale sur un « plan national de lutte contre l’homophobie » que nous proposerons aux candidats pour les présidentielles de 2012.

Denis LEFEVRE,
Président Groupe Action Gay et Lesbien 45
Président de la Fédération LGBT
Tél : 06 29 65 57 38

Siège social: Maison des Associations
46 ter, rue Sainte Catherine
45000 ORLÉANS

Espace LGBT : 28 bis, rue Sainte Anne
45000 ORLEANS
Tél : 02 36 47 60 88
Courriel : contact @gagl45.org
Site web : http://www.gagl45.org

Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    stud_po_web_mai_2010+230253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n