Débat : vivre avec le sida aujourd’hui

Rédigé par Romain le 13 - novembre - 2010 1 COMMENTAIRE

Le collectif orléanais de lutte contre le sida vous propose une soirée débat  dans le cadre des Cafés des Droits de l’Homme pour présenter la journée mondiale de lutte contre le sida et commémorer celles et ceux qui nous ont quitté.

Nous ferons le point sur la pandémie du virus VIH Sida en France et dans le Monde, …

Les associations Planning Familial, ASUD, HEPSILO, AIDES et GAGL 45 apporteront leur témoignages après la projection d’un micro-trottoir « VIH »

Mercredi 1er décembre 2010 à 19h30

Cinéma Les Carmes
Délicat’ & Scène (café en sous-sol)
Rue des Carmes à Orléans

Entrée gratuite

Votez pour cet article :

Les bases pour comprendre le sida, les hépatites

Rédigé par Romain le 18 - août - 2009 Commentaires fermés sur Les bases pour comprendre le sida, les hépatites

couv-ba-ba-sidaNon, s’assoir sur les cuvettes de toilettes ne transmet pas le sida…

Faut-il encore le rappeler. Les modes de contamination sont connus depuis plus de 20 ans et nos représentations sociales ont la vie dure.

C’est pourquoi AIDES fait le point dans sa brochure éditée en juin dernier, sur les modes de contamination et les situations à risque classées par ordre d’importance (un code couleur à l’appui s’il vous plait !),  mais aussi : le test du dépistage, la remise du résultat, les hépatites, la sexualité, les usages de drogues, la pose des préservatifs masculin et féminin, le traitement d’urgence,…

Une mine d’information à jour traitée avec des illustrations  simples qui devrait vous permettre de mieux savoir et d’assurer avec votre partenaire.

Votez pour cet article :

Prévention IST hépatites sida : campagne été 2009

Rédigé par Romain le 4 - juillet - 2009 1 COMMENTAIRE

2009-plage-juillet-02

Samedi 4 juillet, plage de Sandillon, 16h30.
La levée qui longe la Loire sur un bon kilomètre en méandre délimite le fleuve des zones maraichères de Saint Denis en Val. La voie goudronnée est partagée par quelques piétons, des cyclistes et des voitures qui viendront, toute l’après-midi, s’agglutiner en chapelet dans un virage. Au loin, le soleil se réverbère dans les vitres et nous ébloui. C’est le signal que vous êtes arrivé à la plage naturiste.

Christophe*, 41 ans, fait partie de ceux qui viennent régulièrement. Aujourd’hui, il a décidé de s’y rendre pour profiter de la météo et décompresser de sa semaine. Dans son sac, il y a une serviette, une bouteille d’eau, un flacon de crème solaire, un bon bouquin et deux préservatifs. « C’est une plage naturiste ici, on y est bien, une vue sur l’eau, je suis venu pour le silence aussi […] Enfin c’est pas vraiment un endroit officiel. Heureusement que c’est toléré par la commune. »

Pour Michel*, en tenue d’adam, c’est « chacun de son côté, les homos au fond, nous on se met là« . La cohabitation est vécue dans le respect. Il arrive même que certains aillent voir chez les voisins homos ce qui s’y passe. La plage est, pour lui, un lieu de liberté et de détente. Mais quand même précise-t-il,  « Moi, je ne suis pas homo, je viens avec ma femme et on avait l’habitude d’y retrouver des amis, d’autres couples, mais ils ne viennent plus. Il y a de plus en plus de voyeurs qui se régalent de notre nudité, c’est gênant à la longue et nos amies féminines ne veulent plus venir. » Chez les homos, même constat, et leurs témoignages font ressortir une autre difficulté :  la convivialité est de moins en moins au rendez-vous.

Étrange constat recueilli alors même que Stéphane, Michaël et Antoine*, trois copains à la plage et à la ville, justifient leur présence ici comme le moyen d’y retrouver des gens qu’on aime bien. « L’important en venant ici, c’est  d’y voir du monde« .  La plage résisterait-elle aux rencontres par internet ? Reste-t-elle un des lieux de sociabilité où toutes les classes sociales se croisent et se lient d’amitié ?

Tout l’été sur la plage pour atteindre nos objectifs de Santé Publique

S’ils sont venus pour bronzer…nos acteurs de prévention, eux, sont venus avec des objectifs de Santé Publique. C’est simple, le challenge à relever : c’est de « ne pas saouler » les usagers  avec des discours et une prévention qui ont fait leur temps depuis 25 ans d’épidémie. Les homos en auraient-ils assez d’entendre qu’il faut mettre un préservatif en toute circonstance ?!

2009-plage-juillet-01C’est pourquoi, 4 membres de l’association GAGL sont sur la plage aujourd’hui pour la première sortie en prévention de l’été. 8 dates ont été planifiées jusqu’en septembre pour aller à la rencontre des Hommes ayants des relations Sexuelles avec d’autres Hommes (HSH). L’association AIDES qui vient de renouveler la convention de partenariat avec le GAGL est associée à l’action.

Sous l’immanquable tonnelle aménagée et décorée de plusieurs rainbow flag, Bianca, Jacqueline, Denis et moi-même** avons accueilli une douzaine de garçons rencontrés dans l’après midi.  Ils se sont approchés par curiosité, parce que ce sont des connaissances, des adhérents ou bien encore parce que l’an dernier le contact avait été bon.

Des photos accrochées à un fil, Jacqueline s’adresse à son interlocuteur lui propose une boisson fraîche et engage la conversation. « On a exposé des photos. Quelle est celle qui vous évoque du plaisir ? […] du dégout ou qui vous rend mal à l’aise ? » Le choix est difficile, mais néanmoins tous s’arrêtent sur une image évoquant la solitude. L’accroche est toute trouvée pour Jacqueline qui les conduira à discuter des déterminants de la santé gay. Un peu plus tard dans l’échange elle parviendra à explorer, avec la personne, le champ des possibles pour adopter de nouvelles pratiques à moindre risque.

2009-plage-juillet-03Travailler avec des outils de communication comme le photolangage pour parvenir à discuter de nos pratiques sexuelles, de la réduction des risques, c’est une manière moins invasive et plus efficace d’atteindre les objectifs de Santé Publique (promotion de la vaccination des Hépatites A et B, le dépistage des IST et du sida). Au GAGL, nous pensons que de distribuer des préservatifs à la serviette comme nous avions l’habitude de le faire il y a encore quelques années est un non-sens. Entre une « prévention institutionnelle » et la santé communautaire, nous avons fait un choix.

*Les prénoms ont été modifiés.

** Les membres du Groupe Accueil et Prévention (GAP) sont des hommes et des femmes, formés à la relation d’aide. Ils sont en mesure d’échanger avec la plus grande discrétion à votre égard, sur des sujets de la vie quotidienne.

Votez pour cet article :

le cercle reverse 1 euro au profit de AIDES

Rédigé par Romain le 9 - juin - 2009 Commentaires fermés sur le cercle reverse 1 euro au profit de AIDES

L’association AIDES sollicitée par l’Ecole de commerce et de Gestion organise au cercle une soirée au profit de l’association de lutte contre le sida.1 euro reversé sur chaque conso.

Soirée open DJ, le samedi 13 juin 2009 à partir le-cercle-orleansde 23h

Le Cercle Discothèque
23-25 avenue de la Libération
45000 ORLEANS
Derrière le CHRISTIES (Boom Box)

Le flyer – téléchargez le ci-dessous :

Votez pour cet article :

atelier Q : osez tout savoir sur la fellation

Rédigé par Romain le 1 - mars - 2009 3 COMMENTAIRES

homme-suce-glaceSucer sans préservatif, est ce dangereux ?
Le mec est « clean », je peux y aller franco ?
Suis-je normal su je ne pratique pas la fellation ?

Ce sont des questions que beaucoup se posent.

On a tous des croyances, des certitudes, parfois des questions pour lesquelles on a pas de réponses très claires et tout cela peut être angoissant.

Mais…sucer un mec, n’est ce pas d’abord bien connaître son corps, connaître ce que l’autre aime ? Et prendre son pied ?!

C’est pourquoi, le GAGL en partenariat avec l’association AIDES proposent d’animer un atelier sur la fellation ouvert aux hommes ayants des relations sexuelles avec d’autres hommes, homo et bi.

Dans une ambiance détendue et en toute sécurité, respectueuse de la parole de chacun, cet atelier est le lieu pour parler de santé,  d’optimiser le plaisir de nos pratiques sexuelles, de mieux connaître son anatomie,  de gagner en confiance en soi et en l’autre et de trouver ensemble des réponses acceptables pour réduire les risques et s’épanouir dans sa vie sociale, affective et sexuelle…

Les « ateliers Q » s’inspirent de nouvelles stratégies de prévention et d’actions glanées ici où là en Europe. Ils sont préparés avec méthodologie et animés par les salariés et les bénévoles formés en Santé Publique de nos deux associations. Cette action est financée par Sidaction.

Osez tout savoir sur la fellation  lors de cette soirée sans tabous !
Vendredi 20 mars 2009 de 20h à 22h
au 28 Bis – Espace LGBT
28 Bis, rue Sainte Anne à Orléans

Votez pour cet article :

Pas moins de 1200 participants de Tours et de la région pour cette troisième édition de la Marche des fiertés, et une occasion pour le GAGL (Groupe Action Gay et Lesbien Loiret) de tisser un peu plus les liens associatifs entre Orléans et Tours.

C’est sous la pluie que Noëlle et Alex, les maîtres d’œuvre, assistés d’un groupe de bénévoles du GAGL ont monté la décoration de leur char. Heureusement, le ciel a été clément pour le reste de l’après midi et vers 15h les chars colorés et festifs entourés par une foule compacte se sont élancés. On a pu y voir la LGP Centre qui porte l’organisation de la marche, le GAGL, Sos homophobie, Amnesty International, AIDES, des syndicats et des politiques.

Miss Brown, Dj’ette bien connue des orléanais (soirée Plug à l’Astrolabe, warm-up de la soirée électro du 8 mai2008 avec Antoine Clamaran et Martin Solveig) officiait aux platines du GAGL pour le plus grand bonheur de ses fans. Da Vinci et Martin’s Rever ont investi le char de la LGP (voir édition La Rèp’ de samedi 24, page 10).

Les lesbiennes, les gays, les bi et les trans sont venus marcher et danser en toute visibilité pour affirmer qu’ils veulent être « libres et égaux en droit ». Droit de choisir leur union, droit à la parentalité, droit de vivre sereinement sans souffrir de l’homophobie.

Dans le cadre de la semaine Arc-en-ciel précédant la marche des Fiertés, le GAGL a invité le fondateur de la Journée mondiale contre l’homophobie, Louis georges TIN le mardi 20 mai, quelques jours après la reconnaissance officielle par Rama Yade, au nom du gouvernement, de cette journée.
Gageons que cette reconnaissance puisse faire avancer le travail d’acceptation par la société des différences d’orientation sexuelle et de genre pour arriver enfin à ce que la déclaration des droits de l’Homme ne soit pas de vains mots.

Retour en images sur la Lesbian and Gay Pride de Tours 2008

Merci aux commerçants d’Orléans, nos partenaires du char de l’association GAGL
pour la Lesbian & gay pride de Tours 2008

Votez pour cet article :

Groupe de paroles pour les gays qui vivent avec le VIH sida

Rédigé par Romain le 13 - mai - 2008 Commentaires fermés sur Groupe de paroles pour les gays qui vivent avec le VIH sida

Lors des états généraux des gays séropositifs qui ont eu lieu en 2006, il est clairement ressorti que les gays séropositifs étaient bien souvent les seuls à porter la prévention et qu’ils étaient peu soutenus dans cette démarche.
Se protéger sur du long terme dans une épidémie durablement installée demandait donc de repenser les pratiques sexuelles.
Un groupe de parole animé par deux membres de AIDES – délégation Loiret – s’ouvre donc afin d’élaborer une réflexion une entraide et des solutions nouvelles pour vivre une sexualité qui rime aussi avec plaisir lorsqu’on est gay séropositif.

La première rencontre est fixée au 9 juin 2008.
Inscription avant le 1er juin 2008

Contact : Olivier et Sébastien
AIDES Loiret
19 rue du faubourg St Jean 45000 ORLEANS
tél : 02 38 53 30 31
mail : aidesorleans@wanadoo.fr

bus : ligne 5 et 8 arrêt VAUQUOIS

Permanences d’accueil : lundi de 14h à 16h et jeudi 17h à 19h

Votez pour cet article :

AIDES et GAGL : un partenariat autour de la dicibilité de sa séropositivité dans une association LGBT

Rédigé par Romain le 18 - mars - 2007 Commentaires fermés sur AIDES et GAGL : un partenariat autour de la dicibilité de sa séropositivité dans une association LGBT

Le Groupe action gay et lesbien Loiret et l’association Aides officialisent leur partenariat localement. AIDES qui travaille dans une approche globale de la santé souhaite améliorer la coopération et les échanges entre associations identitaires de lutte contre le sida et les établissements gays et favoriser la place des personnes séropositives dans la communauté.AIDES

Le GAGL et AIDES signeront donc une convention de partenariat portant sur la mise en place d’actions communes en toute complémentarité.

logo gagl 150pxpuce rouge Signature officielle de la convention AIDES – GAGL
(Venez nombreux – signature suivie du verre de l’amitié )
Lundi 12 avril à 18h dans les locaux de Aides
19 rue du Faubourg St-Jean – 45000 ORLEANS

Dans le cadre de cette future convention, une première soirée d’échanges, ouverte à toutes et tous, vient d’être décidée. Elle portera sur la dicibilité(*) de sa séropositivité.

 » Je suis séropositif, je suis séronégatif… on en parle ! »

* La dicibilité : pouvoir dire, pouvoir être entendu. Se sentir capable de dire, s’autoriser à dire, trouver les mots pour dire, et être certain que les autres accepteront, qu’ils sauront entendre.
En choisissant “la dicibilité”, ce mot complexe, pour qualifier un des axes stratégiques 2005 – 2007, AIDES propose en partenariat avec le GAGL, une réflexion profonde sur la difficulté de dire ou d’évoquer sa séropositivité entre séropo et séroneg’.

puce orange Jeudi 12 avril 2007 de 19 h à 20 h 30
Bar le Pentagram, 28 rue Etienne Dolet à Orléans
Le premier verre sera offert.

Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    30253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n29215_1508004658766_1193805578_31489982_5779935_n