Vous êtes dans la catégorie ‘Prevention IST / SIDA’

Cet été, le sida est toujours là… Protège-toi !

Rédigé par Anthony le 15 - juillet - 2014 Commentaires fermés sur Cet été, le sida est toujours là… Protège-toi !

Cet été, ne l’oubliez pas.

Rédigé par Anthony le 16 - juillet - 2013 Commentaires fermés sur Cet été, ne l’oubliez pas.

Voilà ce que diront nos bénévoles si vous les rencontrez cet été dans l’un des lieux de dragues d’Orléans.

Ils viendront vers vous pour vous parler de prévention et vous aurez tout le loisir de parler avec eux des sujets qui vous tiennent à cœur. Le préservatif, les dépistages, les pratiques à risque ne sont que quelques thèmes que vous pourrez aborder avec eux.

130716 - préservatif

Prochain dépistage sida, IST, hépatites à notre local (28 bis rue Sainte Anne, Orléans)

jeudi 25 juillet de 18h à 20h

avec les résultats une semaine plus tard, le jeudi 1er août à partir de 18h.

Votez pour cet article :

Tomber la culotte

Rédigé par Romain le 13 - octobre - 2011 Commentaires fermés sur Tomber la culotte

une brochure sur la santé sexuelle des femmes qui aiment les femmes !

C’est une brochure d’information de 40 pages de conseils, de témoignages et de ressources pour s’informer, s’affirmer, s’amuser et prendre soin de soi quand on est une femme qui a des rapports sexuels avec des femmes.

Concernées par les Infections Sexuellement Transmissibles, les femmes qui aiment les femmes ont toujours été les grandes oubliées des campagnes de prévention

Financée par l’INPES et imprimée à 20 000 exemplaires, le projet a été coordonné par Sida Info Service et le Kiosque Infos Sida.
Le Planning familial et des associations (SOS Homophobie, l’Association des médecins gays, le Glup, Cigale, Le Mag, Solidarité Sida, Le collectif lesbien Lyonnais) ont également participé à sa réalisation.

Votez pour cet article :

BROCHURE : Gays vivant avec le VIH

Rédigé par Romain le 22 - juillet - 2011 Commentaires fermés sur BROCHURE : Gays vivant avec le VIH

Une brochure pour les gays vivant avec le VIH et leur(s) partenaire(s) est éditée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), en collaboration avec plusieurs associations de lutte contre le sida.

Dans cette brochure, pas de recette miracle, mais des informations, des témoignages et des ressources pour vous aider à mieux vivre votre sexualité, en connaissant les risques et les moyens de vous protéger.

Le sexe (toucher, lécher, sucer, pénétrer…) et, plus largement, la sexualité (amour, désirs, fantasmes…), ça peut être très agréable. Et en plus, c’est bon, pour être bien dans son corps et dans sa tête. Ça participe à l’ensemble de sa santé et de sa qualité de vie. C’est pourquoi il est important de prendre soin de sa santé sexuelle, comme on prend soin de son corps, de son mental, de son alimentation ou de son sommeil.

 

Prendre soin de sa santé sexuelle, ça veut dire quoi ?
C’est d’abord avoir une sexualité épanouissante : être à l’écoute de ses besoins ; connaître son corps, ses désirs, les pratiques avec lesquelles on se sent à l’aise ; vivre pleinement et partager avec son ou ses partenaires les moments de plaisir.

C’est aussi prendre soin de sa santé et de celle de son (ses) partenaire(s) : prendre avec lui les précautions nécessaires pour éviter la transmission du VIH ; être vigilant (et se faire dépister régulièrement et aussi souvent que nécessaire) vis-à-vis d’autres infections que l’on peut attraper et transmettre lors de rapports sexuels ; prendre régulièrement (si l’on en suit un) son traitement antirétroviral.

Et concrètement, comment on fait, dans la vraie vie ?
Quand on est confronté au rejet ? Quand il peut être difficile de dire sa séropositivité à son / ses partenaire(s) ? Quand, pour être plus proche de l’autre ou pour avoir plus de plaisir, on a envie de ne pas utiliser de préservatif ?

Téléchargez la brochure :

 

Votez pour cet article :

Les Infections sexuellement transmissibles se dépistent

Rédigé par Romain le 1 - juillet - 2011 Commentaires fermés sur Les Infections sexuellement transmissibles se dépistent

Gonocoques, syphilis, chlamydiae, hépatites B sont des infections sexuellement transmissibles en recrudescence.

Parce qu’un certain nombre de ces infections ne provoquent pas de symptômes (signes visibles), on peut en être atteint sans se sentir malade. Compte tenu de leurs conséquences en l’absence de traitements, l’Inpes et le ministère en charge de la santé souhaitent installer le réflexe du dépistage, en incitant massivement les personnes ayant une sexualité active à se faire tester.
Les IST peuvent se développer en l’absence de tout symptôme ou en l’absence de symptômes clairement identifiables. Ce caractère peu ou asymptomatique favorise leur transmission à l’insu des personnes porteuses. Le seul moyen d’être sûr de ne pas être contaminé, c’est d’avoir recours au dépistage.

Plus d’infos sur www.infos-ist.fr .


S’informer et se dépister
Vous avez le moindre doute…Sollicitez un test auprès de votre médecin traitant, vous pouvez aussi vous rendre au Centre d’information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles (CIDDIST) au CHR d’ORLÉANS ou au GAGL 45 (Consultez les dates ici).

 

 

Votez pour cet article :

Le réseau HEPSILO et le GAGL se rapprochent dans l’action

Rédigé par Romain le 13 - juin - 2011 Commentaires fermés sur Le réseau HEPSILO et le GAGL se rapprochent dans l’action

Comme vous le savez, les contaminations par le VIH en milieu gay sont toujours aussi fréquentes et leur nombre ne baisse pas malgré des années de prévention et des messages relayés par tous les médias.
Nous pensons qu’il est temps de revoir les moyens de prévention et les moments et les lieux de cette prévention.

La commission Santé du GAGL45 vous propose donc d’en parler avec le Dr Thierry Prazuck, président de HEPSILO (Réseau ville Hôpital Hépatites Sida Loiret) et chef du service de Maladies Infectieuses au CHR d’Orléans.
Dr Prazuck développera les nouveaux moyens de prévention (traitement pré exposition, traitement post-exposition, tests rapides, etc.).
Vous pourrez lui poser toutes les questions dans une ambiance décontractée à partir de 20h, le jeudi 16 juin au 28 bis.

Soucieux de nous rapprocher de nos partenaires et d’augmenter l’efficacité de nos actions, nous signerons une convention avec HEPSILO pour l’organisation conjointe d’actions de prévention, de la formation et la mise en place d’études pour améliorer la prévention.
Cette signature aura lieu avant le débat à 19h30 au 28Bis en présence de la presse et de nos amis et partenaires.

Un verre de l’amitié clôturera cette soirée vers 21h30.

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 20h
Centre LGBT 28 bis rue Sainte Anne

Votez pour cet article :

La société civile s’empare du dépistage chez les gays

La Fédération LGBT (lesbienne, gay, bi et trans), Sidaction et le SNEG s’associent pour élaborer et diffuser une campagne d’incitation au dépistage chez les gays à l’occasion du 1er décembre.

La Fédération LGBT entend ainsi, par le biais de cette première campagne nationale, affirmer son engagement dans la lutte contre le sida, les IST (infections sexuellement transmissibles) et les hépatites pour les gays et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), mais aussi pour les lesbiennes, les bi et les trans.

La Fédération LGBT souhaite que les associations LGBT se saisissent à nouveau de ces questions de santé chez les LGBT. Elle travaille à coordonner les actions, diffuser les informations et mettre en lien les associations pour partager leurs expériences.

Sidaction, après avoir œuvré avec d’autres à l’élargissement de l’offre de dépistage de l’infection à VIH en France, se réjouit de franchir une nouvelle étape en participant à cette campagne commune. La prévalence du VIH et des IST chez les gays nécessite aujourd’hui la mobilisation de tous pour que chacun s’autorise à avoir recours au dépistage aussi souvent que nécessaire.

Le SNEG (syndicat national des entreprises gaies) poursuit son engagement dans la prévention chez les gays. L’étude Prévagay (InVS), à laquelle il a activement participé, montre en effet que de nombreux hommes dépistés positifs, mais croyant être séronégatifs, avaient réalisés un test depuis moins d’un an. Il faut donc réaffirmer plus que jamais la nécessité pour chacun de pouvoir se faire dépister sans jugement de l’orientation et des pratiques sexuelles. Le SNEG assurera ainsi la diffusion de la campagne dans ses 650 établissements partenaires répartis sur le territoire ; il mènera aussi une action de promotion du dépistage auprès de la clientèle.

La Fédération LGBT met le visuel de cette campagne à disposition de tous ses adhérents et de toutes les associations LGBT qui souhaitent l’utiliser. Cette affiche prévoit l’ajout d’un bandeau par chaque association indiquant son logo et les lieux de dépistages anonymes et gratuits de sa ville pour informer précisément les gays, les adhérents et le public des Centres LGBT et des associations.

Affiche et flyer (PDF ou JPG, 300 DPI) à disposition de tous, à télécharger à la rubrique Actions sur www.federation-lgbt.org

Votez pour cet article :

Gay et vacciné !

Rédigé par Romain le 18 - avril - 2010 4 COMMENTAIRES
Dans le cadre de la Semaine européenne de la vaccination, l’équipe du dispensaire CIDDIST (médecin, infirmière) vous propose d’en profiter pour mettre à jour gratuitement vos vaccinations et répondre à vos interrogations.
De plus, il vous sera possible de commencer la première vaccination hépatite B contre un autre virus qui est très fréquent parmi les gays en raison de sa transmission sexuelle.Se faire vacciner contre l’hépatite B apporte un bénéfice réel aux gays. Que l’on soit en couple ou non, séropositif ou séronégatif au VIH, que l’on pratique le safer sex ou pas, il serait dommage de ne pas profiter de la protection qu’offre la vaccination contre une maladie dont les conséquences peuvent être très graves.
Venez avec votre carnet de vaccination, ou de santé, si vous en possédez un.
Jeudi 29 avril 2010 à partir de 18h
au Centre LGBT « 28 Bis » – 28 bis rue Sainte Anne à Orléans
Et pour en savoir plus sur les hépatites quand on est lesbienne, bi, gay ou Transgenre, on peut venir à la soirée d’information et d’échanges animée par Dr Marie-Christine BOURTRAIS, qui répondra avec une grande ouverture d’esprit aux questions et préoccupations des LGBT.
Vendredi 23 avril 2010 à 19h
au Centre LGBT « 28 Bis » – 28 bis rue Sainte Anne à Orléans
Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    stud_po_web_mai_2010+230253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n