Vous êtes dans la catégorie ‘Lutte contre l’Homophobie’

Succès pour le premier Kiss in à Orléans

Rédigé par Administrateur le 16 - mai - 2010 1 COMMENTAIRE

Nous avons hissé nos couleurs place du Martroi, ballons et drapeaux arc-en-ciel volaient au vent. Le stand a accueilli des passants pendant tout l’après-midi qui était rythmée par les trois kiss in. 30 personnes à 14h, 50 à 15h et 60 à 16h. Nous étions des homos et des hétéros à s’embrasser dans une ambiance bon enfant. Les expositions ont été vues et commentées par les passants, cela a donné lieu à des débats intéressants.

Nous avons constaté que pas mal de gays et de lesbiennes n’ont pas souhaité venir s’afficher publiquement à cause des photographes et caméras par la crainte de représailles ou moqueries de collègues de travail ou de leur famille qui pourraient les voir sur la place publique. Comme quoi il y a encore beaucoup à faire pour que chacune et chacun se sente à l’aise tel qu’il/elle est dans notre société. C’est bien l’homophobie qu’il convient de combattre d’où qu’elle vienne.

Je remercie tous celles et tous ceux qui ont participé à la réussite de cet évènement ainsi que la ville d’Orléans qui a fourni la logistique. Des élus du parti Socialiste, Parti Communiste Français et Parti Radical de Gauche ainsi que le Collectif Orléans des Droits des Femmes étaient représentés.

Votez pour cet article :

Propos homophobes de Michel GUERIN, maire de Saran

Rédigé par Administrateur le 13 - mai - 2010 7 COMMENTAIRES

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 12 MAI 2010
Le GAGL45 condamne les propos homophobes de Michel GUERIN, maire de Saran

 

 

Suite à l’article publié dans l’édition du 13 mai de la Tribune d’orléans,  je tiens à remercier Michel Guérin de ses propos qui nous permettent de décrypter un bon exemple d’homophobie où plusieurs ressorts sont à l’œuvre.

Tout d’abord, la première partie de la phrase de Michel Guérin : « ça ne me gêne pas qu’ils vivent ensemble » exprime là un courant d’homophobie qui a été qualifiée de « libérale ». On la constate chez beaucoup de personnes, cela consiste à afficher une relative tolérance à l’égard des homosexuels et généralement à tous ceux qui sont différents, du moment que cela ne se voit pas trop et que ces personnes ne viennent rien réclamer de plus que les autres.

Vient ensuite « mais c’est une fuite en avant par rapport à la race humaine » où l’on retrouve un des pires argumentaires et un des plus rétrogrades qui consiste à dire que si on laisse les homosexuels vivre, l’espèce humaine en sera menacée. On sait bien que depuis que l’espèce humaine existe, les homosexuels existent aussi, en nombre constant quelque soit le pays, le continent et la culture…et le monde ne s’est pas écroulé. Nous rappelons fortement que le fait d’être homosexuel n’est ni une faute, ni une maladie, ni un délit. C’est une composante de la personnalité.

Monsieur Guérin continue par « s’il n’y avait eu que des homosexuels, je ne serais pas sur terre », c’est le troisième poncif de l’homophobie qui consiste à dire que si on laisse les homosexuels libres, tout le monde deviendra homosexuel. On se demande bien comment. Comme si cela s’attrapait? La plupart des hommes et des femmes connaissent leurs désirs et leur orientation sexuelle et je ne vois pas ce que cela changerait pour ceux qui sont hétérosexuels que les homosexuels vivent en paix.

Tout cela ne serait qu’une histoire de mots lancés ou de coup médiatique s’il n’y avait pas en permanence des actes graves perpétrés par des personnes qui pensent fermement que les homosexuels n’ont pas leur place dans la société. Je ne sais pas si Monsieur GUERIN a conscience qu’en tenant ces propos, il ne fait que légitimer toutes les vexations, brimades et agressions réalisées par des personnes qui pensent comme lui.

Nous condamnons donc avec force de tels propos comme nous l’avons fait récemment contre les propos de David DOUILLET et sommes bien obligés de constater que l’homophobie se manifeste dans tous les mouvements politiques et à tous les niveaux de la société. Il n’y a pas d’échelle de gravité dans ces différents propos, mais un seul combat, celui d’une société plus juste et respectueuse de chacune et chacun dans sa diversité.

Nous appelons donc toutes les personnes qui veulent dire non à l’homophobie à nous rejoindre samedi 15 mai, à partir de 14h, sur la place du Martroi à Orléans.

Pour le GAGL45,
Denis LEFEVRE, président

Votez pour cet article :

Kiss-in à Orléans contre l’homophobie

Rédigé par Romain le 2 - mai - 2010 3 COMMENTAIRES

Faites passer l’information, le kiss-in à Orléans c’est en Mai

Le 17 mai, c’est la journée mondiale de lutte contre l’homophobie.
Le Groupe Action Gay et Lesbien Loiret invite les Hétéros, les homos, couples et célibataires à s’embrasser (ou à défaut de se tenir la main) durant 5 minutes au coup de sifflet, pour refuser les discriminations et plus particulièrement celle liée à l’orientation sexuelle.
Nous souhaitons encourager les gays, les lesbiennes, les hétéros… bref toutes les femmes, les hommes et toutes les personnes quelque soit leur genre  à assumer leur orientation sans crainte et de favoriser la banalisation des gestes d’affections entre personnes homosexuelles.

Cette action militante se fera dans une ambiance qui se veut sympathique, décontractée, naturelle.

3 kiss-in sont organisés à 14h, 15h et 16h. Venez nombreux (-ses).

– Stand de l’association GAGL45 et accueil par des bénévoles.
– Exposition contre l’Homophobie en partenariat avec nos amiEs de l’association LGBT QUAZAR d’Angers.

Place du Martroi
Samedi 15 mai 2010 à partir de 14h

Votez pour cet article :

Les religions luttent-elles contre l’homophobie ?

Rédigé par Administrateur le 8 - avril - 2010 Commentaires fermés sur Les religions luttent-elles contre l’homophobie ?
A un mois de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, l’association LGBT d’Orléans – Loiret écrit aux responsables religieux du département pour leur demander de se positionner sur l’homophobie et ses conséquences individuelles, sociales et familiales.

La journée mondiale de lutte contre l’homophobie a été créée le 17 mai 2005, 15 ans jour pour jour après la suppression de l’homosexualité de la liste des maladies mentales, le 17 mai 1990.
Cette journée est célébrée depuis, dans plus de 50 pays dans le Monde et reconnue par l’Union Européenne, la Belgique, le Royaume Uni, le Luxembourg, le Mexique et le Costa Rica. La France la reconnait depuis 2009.
Le thème retenu pour la journée du 17 mai 2010 est « Les religions et la lutte contre l’homophobie ».
C’est dans ce cadre que le GAGL45 a décidé de relayer le comité international (IDAHO) pour mener une campagne locale en demandant aux responsables religieux dans le Loiret  leur position sur « l’homophobie et ses conséquences individuelles, sociales et familiales et notamment sur les violences physiques et psychologiques et autres atteintes aux droits de l’Homme perpétrées en raison de l’orientation sexuelle ».
Les réponses que nous recevront seront publiées sur le site de l’association :  gagl45.org
D’autre part, la campagne nationale a déjà commencé par :
l’appel du 17 mars concernant les religions, l’homophobie et la transphobie, ce texte a été rédigé au niveau national, et publié le 17 mars, sur LeMonde.fr par quatre intellectuels issus respectivement du protestantisme, du catholicisme, de l’islam et du judaïsme :  Olivier Abel (philosophe), Jean-Claude Guillebaud (écrivain), Tarek Oubrou (imam), Rivon Krygier (rabbin).
Ce texte qui a été repris sur TF1.fr, Libération.fr, Médiapart, Worldnews, Têtu, Illico, Yagg, etc. interpelle les responsables religieux, en leur demandant de prendre position clairement contre les violences. Cette initiative paraît d’autant plus appropriée après les récents événements à Notre-Dame, à Saint-Merri, à Laval, ou encore l’affaire du Créteil Bebel.
D’autres actions auront lieu comme :
Le colloque du 17 mai organisé par le Comité IDAHO, David et Jonathan, La Communion de Béthanie, le Beit Haverim, le collectif des homosexuels musulmans, la Ligue des Droits de l’Homme, ce colloque se tiendra à l’Assemblée nationale, sous le haut-parrainage du ministre de l’Intérieur et des cultes. Le colloque portera sur la thématique de l’année : « Religions, homophobie, transphobie ».
Les responsables religieux seront invités à dialoguer avec les associations LGBT et les associations de défense des droits humains. Vous pouvez vous inscrire en envoyant un mail à lgtin@idahomophobia.org, et vous pouvez d’ores et déjà réserver votre journée !
La prière universelle pour les victimes de l’homophobie et de la transphobie, qui pourra être intégrée à la liturgie des offices religieux, dans les lieux de culte qui le voudront, le week-end précédent le lundi 17 mai. La prière sera largement diffusée.
D’autres actions sont en cours de préparation
solidairement,
Denis LEFEVRE, président
GROUPE ACTION GAY ET LESBIEN LOIRET
LES REPONSES
Eglise Réformée d’Orléans – Pasteur Guillaume de Clermont – [ lire la réponse ]
Eglise Catholique – Évêché d’Orléans – Pas de réponse à ce jour
Votez pour cet article :

Homophobie : lutter contre les discriminations à l’école

Rédigé par Romain le 3 - février - 2010 Commentaires fermés sur Homophobie : lutter contre les discriminations à l’école

Le GAGL45 propose des interventions en milieu scolaire pour lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et au genre.

Le Groupe action gay et lesbien Loiret (GAGL45) est une association qui a été créée en 1990 et dont l’un des buts principaux est la lutte contre l’homophobie.

Le GAGL45 organise depuis 2008 des interventions pour la lutte contre cette discrimination dans différents établissements scolaires du Loiret. Ces interventions ont pour objectifs de sensibiliser les élèves aux conséquences des discriminations et notamment celle liée à l’orientation sexuelle et au genre. Il est en effet important de noter que les violences homophobes, verbales ou physiques, ne cessent pas et sont souvent le fait de personnes jeunes.

Nos interventions s’adressent à des élèves des classes des 4ème (au minimum). Elles sont effectuées par des adhérents du GAGL45 formés et dont la plupart sont membres de la communauté éducative. Elles ont une durée de 1h à 2h et sont réalisées en présence du professeur en charge de la classe ou d’un membre de l’établissement. Un travail en amont avec les enseignants et/ou l’infirmière peut être mis en place dans le cadre du C.E.S.C. de l’établissement s’il existe.

Elles s’inscrivent pleinement dans le cadre de la circulaire du Ministre de l’Éducation Nationale (BOEN n°15 du 10 avril 2008) qui rappelle la priorité suivante : « la lutte contre les discriminations, notamment l’homophobie ».

Depuis janvier 2009, le GAGL45 bénéficie de l’agrément du rectorat de l’Académie d’Orléans-Tours pour mener des actions éducatives complémentaires de l’enseignement public.

Enfin, nos interventions sont gratuites.

Pour plus d’information et travailler à la mise en place d’une intervention en milieu scolaire (IMS), contacter-nous par mail ou par téléphone au 02 36 47 60 88

Centre Lesbien Gay Bi et Trans « Le 28 Bis »
28 bis rue Sainte Anne
45000 ORLÉANS

Votez pour cet article :

Reportage sur la prévention de l’homophobie en milieu scolaire

Rédigé par Romain le 9 - janvier - 2010 Commentaires fermés sur Reportage sur la prévention de l’homophobie en milieu scolaire

D’après le Communiqué de Presse de SOS Homophobie, du 7 janvier 2010,

SOS homophobie réalise des interventions en milieu scolaire pour sensibiliser les jeunes à l’homophobie, à la demande des établissements. L’une de ces interventions a été filmée par France 5 en décembre dernier dans une classe d’un lycée public de Savigny-sur-Orge (Essonne), où ils interviennent depuis plusieurs années dans toutes les classes de 1ère.

Ce reportage sera diffusé dans le Magazine de la santé le lundi 11 janvier 2010 à 13h30.

Contrairement à ce que prétendent les opposants à ces interventions, qui y voient une tentative de « prosélytisme homosexuel », vous pourrez constater qu’elles ont bien pour seuls objectifs d’amener les jeunes à réfléchir au regard qu’ils et elles portent sur les homosexuel-le-s, et de déconstruire les clichés et préjugés.

Le travail à accomplir est gigantesque, comme l’attestent les réactions de certains lycéens entendues lors d’une intervention récente : « Les pédés faut les brûler », « C’est des malades mentaux »…

SOS homophobie dispose depuis 2009 de l’agrément du ministère de l’Education nationale au titre des associations complémentaires de l’enseignement public.

En savoir plus sur la prévention de l’homophobie en milieu scolaire:

Présentation de leurs interventions – cliquez ici
La charte des interventions en milieu scolaire – cliquez ici
Dans le Rapport sur l’homophobie 2009, chapitre Milieu scolaire – cliquez ici
Recommandations de la Halde sur la prévention – cliquez ici
Etude de la Halde sur la place des stéréotypes et des discriminations dans les manuels scolaires – cliquez ici

A noter :  le Groupe action gay et lesbien Loiret, formé par SOS homophobie aux interventions en milieu scolaire, mène, depuis 2006, des actions complémentaires à l’enseignement public avec la même éthique et bénéficie d’un agrément académique de l’Éducation Nationale.

Votez pour cet article :

Le parquet d’Orléans fait appel du jugement

Rédigé par Romain le 3 - décembre - 2009 2 COMMENTAIRES

C’est par voie de Presse, mercredi 2 décembre 2009 que le GAGL45 apprenait que le parquet avait fait appel du jugement de la veille. L’information a été reprise ce matin à la radio dans le journal de 8h sur France Bleu Orléans.


Le GAGL45 est soulagé de la décision prise par le procureur de la République de faire appel. Nous remercions toutes les personnes, élus et associations qui ont témoigné leur soutien à Étienne dans cette affaire, cependant, la partie n’est pas gagnée pour autant, nous vous invitons à continuer à signer l’appel de soutien.

Étienne  est très touché par tous vos messages. Le GAGL45 va continuer à le soutenir et à préparer le procès en appel.

Solidairement,

pour le GAGL45, Denis LEFEVRE, Président

Votez pour cet article :

Procès pour agression : deux jugements qui interrogent

Rédigé par Administrateur le 1 - décembre - 2009 1 COMMENTAIRE

COMMUNIQUE DE PRESSE DU GROUPE ACTION GAY ET LESBIEN -LOIRET
SUITE A LA COMMUNICATION DU VERDICT, le 1° DECEMBRE 2009

Le verdict dans l’affaire qui oppose Étienne à ses agresseurs a été rendu cet après-midi.

Lors de l’audience du 3 novembre, les agresseurs avaient reconnu les faits de violence en réunion et avaient adopté une ligne de défense qui niait le caractère homophobe de leurs actes.
Depuis le début, l’association a soutenu Étienne dans le combat pour la reconnaissance de cette circonstance aggravante.
Les agresseurs ont été reconnus coupable d’agression en réunion, le caractère homophobe n’a pas été retenu par le juge alors que cette circonstance aggravante avait été retenue en mai dernier lors de l’audience jugeant le mineur devant le Tribunal pour enfants. Celui-ci n’a d’ailleurs pas fait appel de ce jugement.

Nous nous étonnons que deux procès jugeant la même agression par le même groupe d’individus puissent émettre deux jugements si différents.
C’était tout l’objet de ce procès qui était de démontrer qu’une bande de jeunes hommes qui s’organisent pour aller agresser des homosexuels, sur un lieu connu par eux comme étant un lieu de rencontres homosexuelles sont, de fait, dans une agression à caractère homophobe. La défense des jeunes agresseurs s’est appuyée sur le fait qu’aucune insulte n’a été proférée.

Etienne et le GAGL45 craignent ce soir, au sortir du Tribunal, que le jugement ouvre une porte aux agresseurs potentiels : il suffit de ne rien dire et on peut taper sur des homosexuels en risquant un minimum de condamnation.
Nous nous inquiétons des conséquences de cette décision pour la société. A notre sens, la lutte contre les discriminations inclue une lecture des textes de lois protégeant au maximum les victimes. Nous sommes confrontés ce soir à une décision juridique technique qui est déconnectée de ce qu’a vécu Etienne, ce soir là.

Nous nous en remettons au Procureur de la République qui a la possibilité de faire appel de cette décision dans les 10 jours.

Vous pouvez manifester votre solidarité à Étienne et votre inquiétude sur les conséquences du verdict en signant l’appel !

signez maintenant

Denis LEFEVRE,
Président GAGL 45

Votez pour cet article :







PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos