Vous êtes dans la catégorie ‘Journée Mondiale’

Projection du documentaire TRANS X ISTANBUL

Rédigé par Christel, Ciné Mundi le 21 - avril - 2017 AJOUTER VOTRE COMMENTAIRE

Résultat de recherche d'images pour "trans x istanbul"

Dans le cadre de la Journée Mondiale contre l’homophobie et la transphobie, le festival D’un bord à l’autre (Asso Ciné Mundi) organise la projection du documentaire germano-turc TRANS X ISTANBUL de Maria Binder
(durée : 1h45), le mardi 16 mai à 20h au cinéma Les Carmes.
Synopsis : Des centaines de femmes trans vivent dans les grandes villes de Turquie. Depuis 2009, le nombre d’assassinats de personnes trans a augmenté.
Même si les crimes commis envers cette communauté font l’objet d’enquêtes policières et de procès, les auteurs évitent en général les poursuites.
Comment se fait-il que les crimes de haine augmentent ?
Le film suit Ebru Kiranci, une femme trans d’Istanbul qui se bat contre ces injustices. Elle a elle-même vécu l’exclusion au sein de sa famille, de la société mais aussi de son pays.

Votez pour cet article :

Semaine contre l’homophobie et la transphobie

Rédigé par Anthony le 2 - mai - 2013 Commentaires fermés sur Semaine contre l’homophobie et la transphobie

 

Le vendredi 17 mai 2013 est la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. A cette occasion, une semaine de rencontres, de spectacles, de films et de débats est organisée du 15 au 23 mai car il est important de lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre. Le GAGL45 est ainsi partenaire du Centre Dramatique National d’Orléans, du Théâtre d’Orléans (la Scène Nationale) et d’Emmetrop.

Cette année, le débat politique a libéré des propos et des actes homophobes touchant de nombreuses personnes. Cette semaine sera un acte militant et nous espérons qu’elle apportera des réponses à celles et à ceux qui se sont senti blessés.

inter

Au programme :

15/05/2013

Soirée lecture : Lecture par Denis Lachaud d’un extrait de son roman « Le vrai est au coffre » puis débat.

18h30 , Théâtre d’Orléans, Boulevard Pierre Ségelle, Orléans

17/05/2013

Film : Fille ou garçon, mon sexe n’est pas mon genre de Valérie Mitteaux, de 18h à 19h.

Débat : Questions de genres animé par l’association Emmetrop avec l’artiste Fabrice Neaud, de 19h à 20h.

Théâtre d’Orléans (salle Vitez et salle Touchard), Boulevard Pierre Ségelle, Orléans

18/05/2013

Kiss-in : Pour s’embrasser amoureusement ou simplement amicalement contre l’homophobie.

17h30 (Début 15h avec un stand d’information), Place de la République, Orléans

Vernissage de l’exposition de planches de Fabrice Neaud avec l’artiste, exposition du 18 au 24 mai.

18h30, Espace « Tube » du Théâtre d’Orléans, Boulevard Pierre Ségelle, Orléans

Spectacle Vortex

20h30, Théâtre d’Orléans, Boulevard Pierre Ségelle, Orléans

Soirée rencontre avec Phia Ménard (Vortex) et Scott Turner Schofield (La Faculté) et Stéphanie Nicot, présidente de l’Association Nationale Transgenre.

21h30, Théâtre d’Orléans, Boulevard Pierre Ségelle, Orléans

 

20/05/2013

Rencontre avec Eric Verdier. Il est psychologue et psychothérapeute. Il est chargé de mission à la Ligue des Droits de l’Homme. Il est co-auteur de « Homosexualités et suicide » et de « Petit manuel de gayrilla à l’usage des jeunes ».

Nous organisons une rencontre autour de la question : « Pourquoi faire de la prévention du suicide et lutter contre l’homophobie en milieu scolaire ? » Nous essaierons de comprendre comment l’homophobie, spécialement présente chez les jeunes, a des effets destructeurs pour tous ceux qui perçoivent leur attirance sexuelle comme  » différente « , mais aussi pour ceux qui se trouvent stigmatisés.

18h30, 28bis rue Sainte-Anne, Orléans

 

21/05/2013

Film « Laurence Anyways » de Xavier Dolan. Histoire d’un couple où question de genre et amour s’entremèlent.

19h, Cinéma Les Carmes, 7 rue des carmes, Orléans

23/05/2013

Spectacle « La Faculté ». Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation.

19h30, Théâtre d’Orléans, Boulevard Pierre Ségelle, Orléans

 

Pour finir cette semaine,

nous vous proposons de participer

à la Marche des Fiertés à Tours

le 25 mai 2013 à 14h, face au château.

Télécharger le programme

Votez pour cet article :

Projection contre l’homophobie

Rédigé par Christel, Ciné Mundi le 11 - avril - 2012 Commentaires fermés sur Projection contre l’homophobie

Dans le cadre de la Journée Mondiale de lutte contre l’homophobie, le festival D’un Bord à l’Autre (Association Ciné Mundi) organise une projection INÉDITE du documentaire : Ouganda, Au nom de dieu de Dominique Mesmin.

Synopsis : En Ouganda, un projet de loi prévoit l’emprisonnement à vie pour toute personne reconnue coupable d’homosexualité, et même la peine de mort dans certains cas. Ouganda : Au nom de Dieu suit et partage la vie d’Auf, un activiste gay de 26 ans obligé de se cacher. Sa vie a été détruite après que sa photo ait été rendue publique par un tabloïd.

Mardi 15 mai 2012 à 20h00
au cinéma Les Carmes (7, rue des Carmes à Orléans)

La projection sera précédée d’un pot d’accueil offert par le Centre LGBT Orléans – GAGL45 à partir de 19h15 dans l’espace Délicat&Scène.

Votez pour cet article :

Du samedi 14 mai au samedi 21 mai 2011

PRÉSENTATION
L’homophobie est une forme de discrimination. C’est une attitude ou sentiment négatif, une aversion envers les personnes homosexuelles ou  envers l’homosexualité en général. L’homophobie se manifeste par la haine, l’hostilité et le rejet des personnes considérées comme  homosexuelles et de ce qui leur est associé, notamment les personnes dont l’apparence et le comportement ne correspondent pas aux stéréotypes de la masculinité ou de la féminité.
Sous le terme homophobie, nous regroupons les discriminations envers les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les personnes transgenres et transexuelles.
La Journée internationale contre l’homophobie : Le 17 mai est une date symbolique pour les personnes homosexuelles. Longtemps considérée comme une maladie, l’homosexualité a été retirée de la liste des maladies mentales le 17 mai 1990 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Cette campagne annuelle a pour objectif général de combattre l’homophobie. Chaque année, le choix d’une thématique vise à sensibiliser la population à une problématique particulière.
La thématique « Couple de même sexe – Une histoire d’amour » a pour but de :

  • Dissiper les perceptions réductrices des relations homosexuelles voulant que l’homosexualité soit principalement une affaire de relations sexuelles;
  • Informer la population sur l’inégalité juridique entre les couples de même sexe et ceux de sexe différent;
  • Valoriser les relations de couple auprès des gays et des lesbiennes;
  • Démontrer que les relations de couples de même sexe existent depuis toujours;
  • Diffuser l’idée que les sociétés ouvertes à la diversité sexuelle sont des sociétés accueillantes à la diversité sous toutes ses formes.

Cette année un accent est également mis sur la transphobie : La diversité sexuelle doit aussi faire place aux personnes dont l’identité de genre diffère de leur sexe biologique, indépendamment de leur orientation sexuelle. Ces personnes peuvent aussi vivre en couple et vivre des histoires d’amour dans un contexte hétérosexuel ou homosexuel. La relation émotive qui unit deux personnes demeure toujours la même, indépendamment de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. On appelle «transphobie » la discrimination envers ces personnes.

Actions à Orléans autour du 17 mai : A partir de samedi 14 mai 2011
Samedi 14 mai 2011à 17h > Kiss-in > Place de la République > Orléans :
Au coup de sifflet : Un bisou, deux bisous, trois bisous….. C’est un KISS-IN !
Venez nous rejoindre le samedi 14 mai 2011 à 17h, place de la République à Orléans pour s’embrasser longuement, amoureusement ou simplement amicalement contre  l’homophobie.
Dès 14h vous pourrez rencontrer les bénévoles du GAGL45 qui répondront à vos questions sur le stand d’information. Vous pourrez aussi tester vos connaissances sur l’homophobie à l’aide d’un jeu de plateau. Des documentations et exposition seront aussi à votre disposition.

Mercredi 18 mai 19h30 > Ciné débat (entrée libre) > Espace Délicat’&Scène >Cinéma des Carmes > Orléans :
Le Baiser de la Lune, un film de Sébastien WATEL

Dans le cadre des Cafés des Droits de l’Homme (en collaboration avec la ligue des Droits de l’Homme du Loiret), projection du film d’animation « Le Baiser de la Lune » de Sébastien WATTEL. Deux poisson-garçons s’aiment comme le soleil et la lune…Un court-métrage d’animation poétique pour aborder les relations amoureuses entre personnes du même sexe. La projection sera suivie d’un débat animé par les intervenants du GAGL45.

Jeudi 19 mai 20h00 > Ciné débat > Cinéma des Carmes > Festival d’un bord à l’autre :
« 108-Cuchillo de Palo », Espagne-2011-1h31, documentaire de Renate Costa.
Tarifs habituels du cinéma : plein tarif = 7,50 euros/tarif réduit=6 euros
Pot d’accueil offert par le GAGL45, centre LGBT à partir de 19h15 dans l’espace Délicat&Scène du cinéma (sous-sol), suivi de la diffusion du film à 20h00. La projection sera suivie d’un débat avec Jean-Louis ROUGERON, responsable de la commission LGBT d’Amnesty International France.
Synopsis du film rédigée par la réalisatrice : « Rodolfo était le seul de mes oncles paternels qui ne voulait pas devenir forgeron comme son père. Dans le Paraguay des années 80, sous la dictature de Stroessner, il voulait devenir danseur professionnel.
C’est en fouillant dans les fragments de son passé que j’ai découvert que mon oncle avait fait partie de la « liste des 108 homosexuels », qu’il avait été arrêté et torturé. Encore aujourd’hui au Paraguay, quand on vous appelle « 108 » cela signifie « pédé ». Pendant plus de 20 ans, tout au long de la dictature de Stroessner, les hommes qui étaient soupçonnés d’être opposants au régime ou homosexuels étaient pris pour cible par les collaborateurs du régime. L’histoire de Rodolfo nous dévoile une période obscure de mon pays. »

Samedi 21 mai : Lesbian & Gay Pride à Tours
Le mot d’ordre : « Pour l’égalité : En 2011, je marche. En 2012, je vote ! »
12h30 Ouverture du village associatif au Château de Tours
14h00 Rassemblement au château de Tours et 14h45 Départ de la marche
Char associatif animé par Les Sheilas (La Superette). Avec la participation des Soeurs de la Perpétuelle Indulgence et de Saravah (école de samba à Tours).
Le char sera commun à la LGP de Tours et au GAGL45.
De 17h30 à 21h30 : animations et concerts sur le village au château de Tours.

Communiqué de Presse Journée contre l’homophobie 2011

Votez pour cet article :

Succès pour le premier Kiss in à Orléans

Rédigé par Denis LEFEVRE, le 16 - mai - 2010 1 COMMENTAIRE

Nous avons hissé nos couleurs place du Martroi, ballons et drapeaux arc-en-ciel volaient au vent. Le stand a accueilli des passants pendant tout l’après-midi qui était rythmée par les trois kiss in. 30 personnes à 14h, 50 à 15h et 60 à 16h. Nous étions des homos et des hétéros à s’embrasser dans une ambiance bon enfant. Les expositions ont été vues et commentées par les passants, cela a donné lieu à des débats intéressants.

Nous avons constaté que pas mal de gays et de lesbiennes n’ont pas souhaité venir s’afficher publiquement à cause des photographes et caméras par la crainte de représailles ou moqueries de collègues de travail ou de leur famille qui pourraient les voir sur la place publique. Comme quoi il y a encore beaucoup à faire pour que chacune et chacun se sente à l’aise tel qu’il/elle est dans notre société. C’est bien l’homophobie qu’il convient de combattre d’où qu’elle vienne.

Je remercie tous celles et tous ceux qui ont participé à la réussite de cet évènement ainsi que la ville d’Orléans qui a fourni la logistique. Des élus du parti Socialiste, Parti Communiste Français et Parti Radical de Gauche ainsi que le Collectif Orléans des Droits des Femmes étaient représentés.

Votez pour cet article :

Kiss-in à Orléans contre l’homophobie

Rédigé par Romain le 2 - mai - 2010 3 COMMENTAIRES

Faites passer l’information, le kiss-in à Orléans c’est en Mai

Le 17 mai, c’est la journée mondiale de lutte contre l’homophobie.
Le Groupe Action Gay et Lesbien Loiret invite les Hétéros, les homos, couples et célibataires à s’embrasser (ou à défaut de se tenir la main) durant 5 minutes au coup de sifflet, pour refuser les discriminations et plus particulièrement celle liée à l’orientation sexuelle.
Nous souhaitons encourager les gays, les lesbiennes, les hétéros… bref toutes les femmes, les hommes et toutes les personnes quelque soit leur genre  à assumer leur orientation sans crainte et de favoriser la banalisation des gestes d’affections entre personnes homosexuelles.

Cette action militante se fera dans une ambiance qui se veut sympathique, décontractée, naturelle.

3 kiss-in sont organisés à 14h, 15h et 16h. Venez nombreux (-ses).

– Stand de l’association GAGL45 et accueil par des bénévoles.
– Exposition contre l’Homophobie en partenariat avec nos amiEs de l’association LGBT QUAZAR d’Angers.

Place du Martroi
Samedi 15 mai 2010 à partir de 14h

Votez pour cet article :

Les religions luttent-elles contre l’homophobie ?

Rédigé par Denis LEFEVRE, le 8 - avril - 2010 Commentaires fermés sur Les religions luttent-elles contre l’homophobie ?
A un mois de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, l’association LGBT d’Orléans – Loiret écrit aux responsables religieux du département pour leur demander de se positionner sur l’homophobie et ses conséquences individuelles, sociales et familiales.

La journée mondiale de lutte contre l’homophobie a été créée le 17 mai 2005, 15 ans jour pour jour après la suppression de l’homosexualité de la liste des maladies mentales, le 17 mai 1990.
Cette journée est célébrée depuis, dans plus de 50 pays dans le Monde et reconnue par l’Union Européenne, la Belgique, le Royaume Uni, le Luxembourg, le Mexique et le Costa Rica. La France la reconnait depuis 2009.
Le thème retenu pour la journée du 17 mai 2010 est « Les religions et la lutte contre l’homophobie ».
C’est dans ce cadre que le GAGL45 a décidé de relayer le comité international (IDAHO) pour mener une campagne locale en demandant aux responsables religieux dans le Loiret  leur position sur « l’homophobie et ses conséquences individuelles, sociales et familiales et notamment sur les violences physiques et psychologiques et autres atteintes aux droits de l’Homme perpétrées en raison de l’orientation sexuelle ».
Les réponses que nous recevront seront publiées sur le site de l’association :  gagl45.org
D’autre part, la campagne nationale a déjà commencé par :
l’appel du 17 mars concernant les religions, l’homophobie et la transphobie, ce texte a été rédigé au niveau national, et publié le 17 mars, sur LeMonde.fr par quatre intellectuels issus respectivement du protestantisme, du catholicisme, de l’islam et du judaïsme :  Olivier Abel (philosophe), Jean-Claude Guillebaud (écrivain), Tarek Oubrou (imam), Rivon Krygier (rabbin).
Ce texte qui a été repris sur TF1.fr, Libération.fr, Médiapart, Worldnews, Têtu, Illico, Yagg, etc. interpelle les responsables religieux, en leur demandant de prendre position clairement contre les violences. Cette initiative paraît d’autant plus appropriée après les récents événements à Notre-Dame, à Saint-Merri, à Laval, ou encore l’affaire du Créteil Bebel.
D’autres actions auront lieu comme :
Le colloque du 17 mai organisé par le Comité IDAHO, David et Jonathan, La Communion de Béthanie, le Beit Haverim, le collectif des homosexuels musulmans, la Ligue des Droits de l’Homme, ce colloque se tiendra à l’Assemblée nationale, sous le haut-parrainage du ministre de l’Intérieur et des cultes. Le colloque portera sur la thématique de l’année : « Religions, homophobie, transphobie ».
Les responsables religieux seront invités à dialoguer avec les associations LGBT et les associations de défense des droits humains. Vous pouvez vous inscrire en envoyant un mail à lgtin@idahomophobia.org, et vous pouvez d’ores et déjà réserver votre journée !
La prière universelle pour les victimes de l’homophobie et de la transphobie, qui pourra être intégrée à la liturgie des offices religieux, dans les lieux de culte qui le voudront, le week-end précédent le lundi 17 mai. La prière sera largement diffusée.
D’autres actions sont en cours de préparation
solidairement,
Denis LEFEVRE, président
GROUPE ACTION GAY ET LESBIEN LOIRET
LES REPONSES
Eglise Réformée d’Orléans – Pasteur Guillaume de Clermont – [ lire la réponse ]
Eglise Catholique – Évêché d’Orléans – Pas de réponse à ce jour
Votez pour cet article :

Rencontre avec Jean-Louis Rougeron pour IDAHO 2009

Rédigé par Vincent le 27 - mai - 2009 Commentaires fermés sur Rencontre avec Jean-Louis Rougeron pour IDAHO 2009

amnesty international LGBT bandeauLe Groupe Action Gay et Lesbien Loiret recevait Jean-Louis Rougeron, président de la commission Lesbienne, Gay, Bi et Trans d’Amnesty International le jeudi 14 mai 2009 au cinéma Les Carmes à Orléans. Nous l’avons invité pour présenter le film « Harvey Milk » de Gus Van Sant et pour débattre sur la problématique de l’homophobie dans le monde. Ce débat s’inscrivait dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, qui a lieu chaque année le 17 mai.

Le contexte  à l’époque de Harvey Milk

Devant un public nombreux (91 personnes), Jean-Louis Rougeron a rappelé le contexte politique de l’époque aux Etats-Unis, marqué à la fois par le mouvement hippie mais aussi par de fortes tendances conservatrices. Il a rappelé qu’aujourd’hui encore, des mouvements de fiertés homosexuelles étaient interdits en Europe et a cité en exemple l’interdiction de la marche des fiertés dans les Républiques Baltes en 2009. Le film quant à lui illustre la mobilisation collective des homosexuels pour la reconnaissance de leurs droits en Californie, à travers une partie de l’existence d’Harvey Milk, premier homme politique homosexuel déclaré à devenir conseiller municipal de la ville de San Francisco dans les années 70.
Le film de Gus Van Sant, magnifiquement interprété par Sean Penn, met ainsi en évidence les premières manifestations de soutien des homosexuels de San Francisco pour un candidat gay, donnant naissance aux premières « gay prides ». Il montre également les arguments homophobes brandis par une partie de la classe politique américaine de l’époque.

A quoi sert la commission LGBT d’Amnesty International ?

Lors du débat, Jean-Louis Rougeron a expliqué le but et le fonctionnement de la commission LGBT d’Amnesty International. Elle a pour objet de défendre les droit des personnes LGBT dans le monde, notamment dans les pays où elles sont victimes des lois et des préjugés locaux. Des personnes relais d’Amnesty répertorient ainsi dans chaque pays les atteintes à la liberté des personnes LGBT en raison de leur orientation sexuelle. Amnesty stigmatise ensuite les gouvernements fautifs en faisant signer des pétitions au niveau international et en interpellant les médias sur la situation des victimes.

Le GAGL, sur son site Internet, publie les pétitions d’Amnesty. Les gouvernements ainsi montrés du doigt essaient de trouver rapidement des solutions, tels le gouvernement sénégalais qui a récemment libéré, grâce à l’action d’Amnesty, des personnes emprisonnées en raison de leur homosexualité. Jean-Louis Rougeron a également expliqué le travail effectué auprès de Rama Yade, secrétaire aux droits de l’homme du gouvernement français, lors du vote pour la dépénalisation de l’homosexualité dans le monde présentée à l’ONU le 23 décembre 2008. 66 pays sur 192 ont signé cette déclaration à ce moment (les Etats-Unis l’ont signée plus tard) ce qui montre un réel progrès par rapport au vote précédent. Jean-Louis Rougeron note cependant que certains pays ont proposé un texte pour renforcer la pénalisation de l’homosexualité et a rappelé que 80 pays dans le monde considèrent l’homosexualité comme illégale (parmi ceux-ci,7 pays condamnent les homosexuels à la peine de mort).

Une exacerbation de l’homophobie sur un plan mondial

Interrogé sur le lien entre le regain d’homophobie dans certains pays et une montée en puissance de l’intégrisme religieux, le président de la commission LGBT d’Amnesty International  précise que ce lien est fort, dans les pays musulmans mais également dans certains pays chrétiens d’Europe de l’Est tels la Pologne. Jean-Louis Rougeron a en outre précisé que peu de lesbiennes étaient victimes d’actes homophobes graves dans le monde car, dans la plupart des pays, « les femmes n’existaient pas », c’est-à-dire que leur sexualité n’était pas considérée et que la question de leur orientation sexuelle ne se posait donc pas.

Coming-out au service du changement des mentalités

Enfin, il a repris la philosophie d’Harvey Milk pour lutter contre l’homophobie : il ne faut pas hésiter à dire dans son entourage que l’on est homosexuel et que l’on vit cette orientation sexuelle normalement, de façon à monter que les personnes LGBT sont intégrées à tous les niveaux de la société. Cette action de visibilité est une façon efficace de faire changer les mentalités.

Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    Article La Rep' - copie30253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n