Vous êtes dans la catégorie ‘Egalité des droits’

Morts du SIDA : le sénateur Jean-Pierre Sueur demande la fin de la discrimination

Rédigé par Administrateur le 4 - juin - 2009 Commentaires fermés sur Morts du SIDA : le sénateur Jean-Pierre Sueur demande la fin de la discrimination

En 2009, les personnes mortes du SIDA restent des pestiférés, des défunts à part. Au nom d’ une législation datant de 1986, ils sont encore aujourd’hui, interdits de « soins de conservation », le VIH étant considéré comme « maladie contagieuse », au même titre que la peste ou la rage !
Très investi depuis longtemps dans le respect dû aux défunts et auteur de plusieurs lois sur ce sujet, le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur souhaite qu’il soit mis fin à cette discrimination  anachronique dont sont victimes les personnes décédées d’infection à VIH, mais surtout leurs amis et familles privés d’un vrai deuil.
Dans la question écrite adressée à Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et de la Jeunesse, Jean-Pierre Sueur indique qu’ « il ressort que le maintien de « l’infection à VIH » dans la liste des maladies interdisant des soins de conservation relève d’une époque où le mode de transmission de la maladie était encore mal connu ». En conséquence, le sénateur du Loiret demande à Roselyne Bachelot « quelles initiatives elle compte prendre afin de modifier la réglementation en vigueur et mettre ainsi fin à la discrimination dont sont victimes à cet égard les personnes atteintes du SIDA ».

Dans une lettre qu’il lui a adressée,  Jean-Luc Roméro, président des Élus contre le sida, se félicite de cette «mobilisation», «essentielle sur ce dossier», faisant écho aux objections du Conseil national du sida, qui rappelle qu‘« aucun argument technique ou scientifique ne peut justifier l’application de mesures spécifiques en matière d’opérations funéraires sur les corps des personnes décédées infectées par le VIH dès lors que sont strictement suivies les précautions universelles qui s’imposent lors de toute opération funéraire.»

Votez pour cet article :

Dans le cadre de la campagne des municipales à Orléans, deux membres du Conseil d’Administration du GAGL sont allés à la rencontre de Messieurs Serge GROUARD et Jean-Pierre SUEUR, pour leur présenter le projet de santé gay 2008 et demander leur position sur des questions LGBT.

orleans

serge grouardENTRETIEN AVEC MONSIEUR SERGE GROUARD – 22 février 2008

GAGL – Monsieur GROUARD, quelle est votre position sur le pacs amélioré, le mariage et l’adoption ?

SG – Je n’ai pas de problème sur le mariage, j’ai une réserve avec l’adoption des enfants. J’ai une sensibilité forte à l’égard des enfants. L’enfant c’est sacré. Si la société était
tolérante, ça ne poserait pas de problème. Mais, par exemple, dans la cour de récréation, si un enfant qui a deux papas ou deux mamans est victime des moqueries de ses camarades, je ne voudrais pas qu’il rentre en pleurant.
Vous allez me dire, en contre-argument, que dans certaines familles les enfants ne sont pas mieux traités.
Vous savez, j’ai une position libérale. Dans la société, les choses changent mais je crois que ça doit se faire dans une certaine temporalité. Pour le moment, je fais attention aux réactions que cela engendre.

GAGL – Quelles actions de lutte contre l’homophobie (dans la vie quotidienne, au travail,…) et les discriminations allez-vous mener à Orléans si vous êtes réélu?

SG – L’homophobie, les discriminations, pour moi, c’est insupportable. Inacceptable. La ville d’Orléans lutte déjà contre les discriminations notamment pour les jeunes des quartiers et l’accès à l’embauche et aux stages. Nous avons mis en place une plateforme qui permet de mettre en relation les employeurs, les chefs d’entreprises pour embaucher des jeunes de la Source, par exemple pour les grands travaux du quartier.
Dans le cadre de la future maison de l’emploi, il y aura une place pour les actions de lutte contre l’homophobie et les discriminations.

GAGL – Quelle place et quel rôle pour la ville dans la prévention des infections sexuellement transmissibles, du sida et des hépatites ?

SG – Pour moi, c’est important qu’une ville s’intéresse à la santé de ses habitants. Certains diront que la santé publique ça n’est pas de la compétence d’une ville. Moi je pense le contraire et on va notamment travailler à la création de deux « maisons médicales ». Mais vous, ce qu’il vous faut, c’est un local spécifique pour vos actions de santé gay. Je suis prêt à m’engager dans le projet et à vous trouver un local ou à compléter le budget pour en louer un.

jean pierre sueurENTRETIEN AVEC MONSIEUR JEAN-PIERRE SUEUR – 25 février 2008

GAGL – Monsieur SUEUR, quelle est votre position sur le pacs amélioré, le mariage et l’adoption ?

JPS – Je n’aurai pas dit cela il y a quelques années mais les esprits évoluent pour aller vers la reconnaissance. On arrivera aux mêmes droits pour les couples homosexuels, cela se fait déjà dans d’autres pays d’Europe. Tout est dans mon programme, « La Loi accorde à toutes et à tous, le droit de faire reconnaître son couple par la signature du PACS. Des cérémonies de confirmation de PACS seront organisées en mairie por les couples et les familles qui souhaiteront donner à ces signatures la solennité et la reconnaissance auxquelles elles ont droit. »

GAGL – Quelles actions de lutte contre l’homophobie (dans la vie quotidienne, au travail,…) et les discriminations allez-vous mener à Orléans si vous êtes élu ?

JPS – Encore une fois, je vous invite à reprendre in-extenso ce qu’il y a dans mon programme, ce sont des engagements fermes : « la ville soutiendra les actions des associations dans le domaine de la lutte contre les discriminations : sexistes, racistes, xénophobes ou homophobes. Elle apportera son concours aux actions de sensibilisation organisées par ces associations dans les établissements scolaires, les centres de loisirs et les pôles culturels et sportifs. »

GAGL – Quelle place et quel rôle pour la ville dans la prévention des infections sexuellement transmissibles, du sida et des hépatites ?

JPS – J’ai l’intention de créer des centres de santé, des permanences des soins pour répondre aux urgences qui n’en sont pas vraiment. Une d’elle sera située à l’hôpital Porte Madeleine lorsque tout sera rapatrié à La Source.
Il est important de développer l’information sur les IST, le sida et les hépatites. C’est un point de mon programme aussi. J’ai d’ailleurs, en tant que sénateur, posé une question à Madame le ministre (Question écrite n° 03095 de M. Jean-Pierre Sueur publiée dans le JO Sénat du 17/01/2008) sur les risques d’infection par le VIH chez les homosexuels masculins.

Votre projet de santé gay m’intéresse et je le soutiendrai. Je m’engage dans les premiers mois du mandat à vous faciliter l’accès à des locaux de manière à ce que les subventions obtenues puissent être utilisées en 2008.

Propos recueillis par Romain et Denis.

Votez pour cet article :

Amnesty international : section LGBT en région centre

Rédigé par Romain le 5 - décembre - 2007 Commentaires fermés sur Amnesty international : section LGBT en région centre

amnesty international LGBTAmnesty International – Section LGBT en région Centre
Une nouvelle rubrique, vous attend dans l’onglet ACTION POLITIQUE. Nous publierons régulièrement des informations concernant des homosexuels persécutés à travers le monde. Ces articles nous sont communiqués par Michel Cheillan membre de la section LGBT d’’Amnesty international et relais pour la région Centre.

[Accès aux communiqués]

Votez pour cet article :

5ème forum des droits humains 2007

Rédigé par Romain le 15 - octobre - 2007 Commentaires fermés sur 5ème forum des droits humains 2007

Le programme du 5ème forum des droits humains est annoncé et cette année, une fois de plus, le Groupe action gay et lesbien Loiret s’inscrit dans la programmation des activités et rencontres.

Femmes et hommes :
Qu’est ce qu’on attend pour être égaux ?

Le Groupe action gay et lesbien Loiret n’a pas attendu et organise en partenariat avec Mix-cité 45 un débat « Sexisme et homophobie ».

Et pour décrypter les mécanismes, nous avons invité Anne RAMBACH éditrice et écrivaine et Patrick NIVOLLE de l’association Turbulences.

Mardi 23 octobre à 20 h 30,
salle Marcel Reggui,
Médiathèque d’Orléans
1 place Gambetta à Orléans

Votez pour cet article :

Elles aussi 45 : faire vivre la parité

Rédigé par Romain le 9 - septembre - 2007 Commentaires fermés sur Elles aussi 45 : faire vivre la parité

parité en politiqueL’association Elles aussi 45 organise des débats avec des élues et des élus pour Faire vivre la parité aux éléctions de 2008.

Rendez-vous  le samedi 29 septembre 2007 de 14h à 17h

Entrée gratuite

Maison des associations
46 Ter rue Sainte Catherine
45000 ORLEANS

renseignements : ellesaussi45@wanadoo.fr

Votez pour cet article :

Où célébrer le PACS en mairie dans le Loiret ?

Rédigé par Romain le 4 - juin - 2007 3 COMMENTAIRES

marianneLe pacte civil de solidarité (PACS) est un contrat. Il est conclu entre deux personnes physiques pour organiser leur vie commune.  Ces deux personnes doivent être majeures, de sexe différent ou de même sexe. Impossible de conclure un PACS à trois personnes, ou plus (J’vous vois venir !) 
Il est signé au greffe du tribunal d’instance du lieu de résidence, à l’ambassade ou au consulat de France, si les partenaires résident à l’étranger. [en savoir plus sur le PACS]

Néanmoins certaines municipalités accueillent leurs concitoyens en mairie pour une cérémonie.

Voici les villes du Loiret qui ont choisi de vous accueillir pour célébrer une cérémonie de PACS :

puce bleue Ville de Saint Jean de la Ruelle

Contacter le service Etat-Civil : 02.38.79.33.00
courriel :  etat.civil@ville-saintjeandelaruelle.fr

 Liste des documents à réunir et modalités (consulter)

puce rouge Ville de Chanteau

Renseignements : 02 38 75 00 59  – Mairie 1 route d’Orléans 45400 CHANTEAU

puce bleue Ville de Beaugency

Renseignements : État Civil – Tél. 02.38.44.50.98  

Vous avez célébré votre PACS dans l’une de ces mairies…Un autre mairie ?
Laissez nous vos impressions. Cette cérémonie, dans « la maison des citoyens »,  a-t-elle un sens pour vous  ? Vous avez eu un bon accueil, un accueil difficile dans vos démarches ?
Laissez vos témoignages (anonymes) en cliquant sur ‘commentaires

Votez pour cet article :







PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos