Vous êtes dans la catégorie ‘Déportation homosexuelle’

Cérémonie à la mémoire des déportés

Rédigé par Anthony le 18 - avril - 2014 Commentaires fermés sur Cérémonie à la mémoire des déportés

Le dimanche 27 avril 2014 auront lieu les cérémonies organisées pour commémorer le souvenir des victimes et des héros de la Déportation dans les camps de concentration au cours de la seconde guerre mondiale.

Nous vous invitons à participer à cette journée pour se souvenir de ces femmes et de ces hommes qui ont eu à souffrir et qui sont morts parce qu’ils ont été identifiés comme homosexuels. Notre présence montre notre combat contre les discriminations d’hier et d’aujourd’hui, en France et dans le monde.

Nous nous placerons au niveau du carré réservé pour les associations en rive du carré réservé au public.

11h00 : Dépôt de gerbes devant le monument des déportés au Parc Pasteur.

Défilé jusqu’à l’esplanade du Souvenir

11h30 : Cérémonie au monument de la Victoire, boulevard Alexandre Martin.

140417 - déportation

Votez pour cet article :

Un devoir de mémoire : la commémoration de la déportation

Rédigé par Administrateur le 24 - avril - 2012 Commentaires fermés sur Un devoir de mémoire : la commémoration de la déportation

Notre centre LGBT, GAGL45 participe aux commémorations officielles pour le souvenir de la déportation, moment tragique de l’histoire mondiale. C’est un jour de recueillement et nous devons honorer la mémoire de tous ceux qui furent les victimes de régimes totalitaires. La réalité  de la déportation impose le silence et le respect mais aussi l’impérieux devoir de promouvoir les « oubliés » de l’histoire, ceux à qui certains élus, contestent encore leur  destin effroyable.

Nous nous investissons dans ce devoir de mémoire pour que soit aussi vraiment reconnue la déportation pour fait d’homosexualité en France. Nous nous plaçons dans le sillon lancé en 2007 à Dijon par l’association LGBT Cigales qui s’intéressa à « la déportation pour motif d’homosexualité en France » sous la direction de Mickaël Bertrand. Le génocide ou « la solution finale » a traduit la nette volonté d’extermination des nazis, des fascistes, de tous les ennemis et de la démocratie et de l’acceptation des différences dans un monde  qui, pourtant,  semblait traduire son aspiration  au progrès et aux libertés. Notre centre LGBT, GAGL45 se saisit aussi de ce moment solennel pour annoncer son intention de s’investir dans un projet qui permettrait à nos adhérents, à nos sympathisants, aux citoyens de connaître la réalité historique d’une déportation  homosexuelle encore trop minorée, de pouvoir aussi s ‘interroger sur les raisons qui rendent encore aujourd’hui cette « visibilité » difficile.

S’emparer de l’histoire, c’est connaître un passé qui envahit  notre présent et qui  nous place dans l’obligation morale de rappeler la nécessaire égalité à laquelle tous les citoyens ont droit.

Nous invitons tous nos adhérents et sympathisants à participer aux cérémonies de la déportation ce dimanche 29 avril.

Déroulement des cérémonies : dès 9 heures, la cathédrale ; 10 heures, cérémonie à la synagogue ; 11 heures, dépôt de gerbes devant le monument des déportés, parc Pasteur ; 11 h 30, cérémonie au monument de la victoire.

Votez pour cet article :

Cérémonie à la mémoire des déportés

Rédigé par Administrateur le 22 - avril - 2011 Commentaires fermés sur Cérémonie à la mémoire des déportés

Depuis sa création, le GAGL45 s’est battu pour pouvoir participer aux cérémonies officielles commémorant la déportation. Avant 2006, une gerbe était déposée après la cérémonie. Depuis cinq ans, nous sommes intégrés dans le protocole et nous plaçons dans le carré réservé aux associations.
Le GAGL45, ses adhérents et sympathisants, sont invités à l’ensemble des cérémonies du 24 avril, à savoir :

9h messe à la Cathédrale
10 h  Synagogue
10h30 rdv à la synagogue pour le cortège
11h Dépôt de gerbes au monument des déportés du Parc Pasteur
11h30 Cérémonie au monument aux morts du Boulevard Alexandre Martin, ce sera le temps fort des cérémonies, les gerbes seront remises pour l’ensemble des associations présentes et englobent l’ensemble des catégories de déportés. Nous nous placerons au niveau du carré réservé pour les associations en rive du carré réservé au public.

Merci à tous ceux qui voudront marquer par leur présence, notre engagement contre toute forme de discrimination et plus particulièrement le souvenir de ceux qui ont été déportés en raison de leur orientation sexuelle en France et dans le Monde. Une pensée particulière pour ceux qui souffrent encore aujourd’hui de violences et de meurtre dans certains pays.

Ce qu’il nous semble important de signifier ce jour là par notre présence, c’est le souvenir que des hommes et des femmes ont eu à souffrir et mourir parce qu’ils étaient identifiés comme homosexuels. Nous voulons ainsi montrer notre refus de la discrimination pour ce que nous sommes, hier et aujourd’hui.

Je vous invite donc à nous rejoindre le dimanche 24 avril 2011

à bientôt donc, solidairement,
Denis LEFEVRE, Président

Votez pour cet article :

A la Mémoire des déportés

Rédigé par Administrateur le 20 - avril - 2010 1 COMMENTAIRE

Depuis sa création, le GAGL45 s’est battu pour pouvoir participer aux cérémonies officielles commémorant la déportation. Avant 2006, une gerbe était déposée après la cérémonie. Depuis quatre ans, nous sommes intégrés dans le protocole et nous plaçons dans le carré réservé aux associations.
Le GAGL45, ses adhérents et sympathisants, sont invités à l’ensemble des cérémonies du 25 avril, à savoir :

9h messe à la Cathédrale
10 h  Synagogue
11h Remise de gerbe au Parc Pasteur
11h30 Remise de gerbes au monument de la Victoire, ce sera le temps fort des cérémonies, les gerbes seront remises pour l’ensemble des associations présentes et englobent l’ensemble des catégories de déportés. Nous nous placerons au niveau du carré réservé pour les associations en rive du carré réservé au public.

Merci à tous ceux qui voudront marquer par leur présence, notre engagement contre toute forme de discrimination et plus particulièrement le souvenir de ceux qui ont été déportés en raison de leur orientation sexuelle en France et dans le Monde. Une pensée particulière pour ceux qui souffrent encore aujourd’hui de violences et de meurtre dans certains pays.

Ce qu’il nous semble important de signifier ce jour là par notre présence, c’est le souvenir que des hommes et des femmes ont eu à souffrir et mourir parce qu’ils étaient identifiés comme homosexuels. Nous voulons ainsi montrer notre refus de la discrimination pour ce que nous sommes, hier et aujourd’hui.

Je vous invite donc à nous rejoindre le dimanche 25 avril 2010

à bientôt donc, solidairement,
Denis LEFEVRE, Président

Votez pour cet article :

Cinéma: L’arbre et la forêt

Rédigé par Administrateur le 8 - mars - 2010 2 COMMENTAIRES

Titre du film : L’arbre et la forêt
Durée : 1h37
Réalisation : Olivier Ducastel et Jacques Martineau

Depuis Jeanne et le garçon formidable, leur premier long métrage hommage à Jacques Demy (dont Olivier Ducastel fut assistant sur le dernier film 3 places pour le 26), Olivier Ducastel et Jacques Martineau arpentent dans le cinéma français un chemin singulier, dévoilant la différence homosexuelle avec ce qu’elle génère de tragique (le sida), d’exclusion (l’exil, Drôle de Félix) mais aussi de possible et de joyeux (Coquillages et crustacés).

 

L’arbre et la forêt  leur 6ème long métrage nourrit et renouvelle cette veine tout en l’enfouissant à nouveau dans la matrice familiale. La tragédie intimiste que porte l’arbre et la forêt se focalise sur le personnage de Fréderik (interprété par Guy Marchand) mélomane (il réveille sa maison avec Wagner), solitaire (il se promène seul en forêt plutôt que d’assister à l’enterrement de son fils aîné).
Le film se situe en octobre 1999 au crépuscule du XX ème siècle et de ses tragédies que les cinéastes évoquent  dès le premier plan avec la rencontre de Fréderik et d’un molosse qui l’effraie démesurément. La famille, rassemblée en région Centre (une voiture immatriculée 45, une allusion dans un dialogue fait état d’Orléans), se décompose, s’affronte (éclats violents entre Fréderik et son second fils (joué par François Négret) pour faire surgir finalement les raisons de cette absence. Très vite  Élisabeth la femme de Fréderik (interprétée par Françoise Fabian) évoque le passé de son mari (alsacien, déporté) comme pour mieux nouer l’origine du drame. Profitant de l’anniversaire de sa femme, Fréderik dévoile les raisons de son absence à l’enterrement de son fils, le secret que son fils connaissait et qu’il lui interdisait de dévoiler : son homosexualité (et Sa déportation pour fait d’homosexualité).
Au delà de ses confidences, de cette trajectoire personnelle, il s’agit pour Fréderik de nourrir la mémoire, de rendre à l’horreur du génocide ce que certaines minorités ont payé. Parvenu au seuil de sa vie, il entend aussi transmettre aux siens et son histoire (son arbre)  et ses biens ( sa forêt) comme un tout indissociable, sans compartimentation. Dans une dernière scène sa petite fille Delphine (Sabrina Seyvecou) et son petit ami Rémi (Yannick Rénier) se cherchent s’enroulent autour de l’arbre planté par Frédérik et se promettent de ne pas l’arracher.
Un film sensible, rigoureux, digne, qui à l’aube de la reconnaissance de la déportation homosexuelle (2001) enrichit le regard, matérialise  les souffrances que l’homosexualité génère encore dans nos sociétés pourtant nourries depuis un demi-siècle par le souci de l’égalité des droits.

Actuellement au Cinéma Les Carmes à Orléans.

Votez pour cet article :

Cérémonies de commémoration de la déportation 2009 à Orléans

Rédigé par Romain le 17 - avril - 2009 Commentaires fermés sur Cérémonies de commémoration de la déportation 2009 à Orléans

Les cérémonies de commémoration de la déportation du dimanche 26 avril sont calées.
Le GAGL, ses adhérents et sympathisants sont invités à l’ensemble des cérémonies, à savoir:

9h messe à la Cathédrale

10 h  Synagogue

11h Remise de gerbe au Parc Pasteur

11h30 Remise de gerbes au monument de la Victoire, ce sera le temps fort des cérémonies, les gerbes seront remises pour l’ensemble des associations présentes et englobent l’ensemble des catégories de déportés. Nous nous placerons au niveau du carré réservé pour les associations en rive du carré réservé au public.

Merci à tous ceux qui voudront marquer par leur présence, notre engagement contre toute forme de discrimination et plus particulièrement le souvenir de ceux qui ont été déportés en raison de leur orientation sexuelle en France et dans le Monde. Une pensée particulière pour ceux qui souffrent encore aujourd’hui de violences et de meurtre dans certains pays.

à bientôt donc, bises à touTEs,

Denis LEFEVRE, président

Photo © Colin Leroy

Votez pour cet article :

Cérémonie du Souvenir des Déportés

Rédigé par Administrateur le 5 - avril - 2008 1 COMMENTAIRE

Le dimanche 27 avril 2008, nous commémorerons le souvenir des déportés des camps nazis.

Parmi ces déportés se trouvaient des homosexuels (161 000 environ), originaires principalement d’Allemagne et des départements français annexés (Bas-Rhin, Haut-Rhin, Moselle). Certaines études, publiées en 2001, ont évoqués 206 hommes issus des départements annexés et quatre français arrêtés en Allemagne. (téléchargez le rapport de la Fondation pour la MÉMOIRE de la DÉPORTATION, ci-dessous).

Une polémique importante agite, depuis plusieurs années, les associations et les historiens sur le fait de savoir si des homosexuels du territoire français de l’époque ont été déportés pour le fait d’avoir des relations homosexuelles. Cette polémique a été au cœur du combat pour la reconnaissance de la déportation homosexuelle. (Manipulations autour de la déportation homosexuelle )

L’ensemble des archives n’a pas encore été ouvert ni étudié. Mais les nouvelles conclusions, rendues en 2007, évoquent le sort de 63 victimes dont la déportation pour motif d’homosexualité (depuis la France) est désormais prouvée grâce à des éléments probants (identité des personnes ; date et lieu d’arrestation ; motif de condamnation et date du jugement ; date de remise aux forces allemandes ; date et lieu de départ en convoi ; date et nom du camp d’internement ; date de décès ou de libération ; etc…). Ces 63 hommes sont répartis ainsi: 22 sont originaires des territoires annexés, 35 sont arrêtés au sein du Reich, 6 en zone occupée. (Communiqué de presse du Mémorial de la Déportation Homosexuelle du 7 novembre 2007 )

Les lesbiennes, « ne mettant pas en péril la pureté du sang allemand », n’ont pas fait l’objet d’une politique systématique d’extermination. Mais celles qui étaient connues n’ont pas échappé aux camps où elles portaient le triangle noir des asociaux. (déportation : http://ken.ifrance.com/dossier.htm )
Nous attendons que les historiens avancent sur cette question pour en savoir plus.

Extrait du documentaire « Paragraphe 175 »
de Rob Epstein et Jeffrey Friedman, États-Unis, 1999

Depuis sa création, le GAGL s’est battu pour pouvoir participer aux cérémonies officielles. Avant 2006, une gerbe était déposée après la cérémonie. Depuis deux ans, nous sommes intégrés dans le protocole et nous plaçons dans le carré réservé aux associations.

Ce qu’il nous semble important de signifier ce jour là par notre présence, c’est le souvenir que des hommes et des femmes ont eu à souffrir et mourir parce qu’ils étaient identifiés comme homosexuels. Nous voulons ainsi montrer notre refus de la discrimination pour ce que nous sommes, hier et aujourd’hui.

Je vous invite donc à nous rejoindre le dimanche 27 avril 2008 :

  • 9h30 : office à la cathédrale
  • 11h : cérémonie au monument de la déportation dans le parc Pasteur
  • 11h30 : cérémonie au monument de la Victoire

Photo © Colin Leroy

Votez pour cet article :

Cérémonie officielle des déportés : un devoir de mémoire

Rédigé par Administrateur le 19 - avril - 2007 Commentaires fermés sur Cérémonie officielle des déportés : un devoir de mémoire

Suite au courrier officiel de Monsieur Biron, chargé de mission auprès de Monsieur le Préfet, Directeur du service départemental de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre, qui nous confirme la place qui nous a été attribuée dans la cérémonie officielle en mémoire de la déportation, nous nous situerons en ligne entre les associations d’anciens combattants et le public.
C’est un combat qui a été mené pendant de longues années pour être intégré dans la cérémonie officielle, d’autres villes n’en sont pas encore là. C’est pourquoi, je souhaite vivement que les adhérents et sympathisants se mobilisent pour montrer à quel point le devoir de mémoire nous importe. Ce devoir de mémoire c’est aussi ce qui fonde nos combats quotidiens pour l’égalité des droits.

amour a taireVoici le synopsis de l’ensemble de la commémoration :

puce verte Dimanche 29 avril 2007
Esplanade du souvenir français,
Boulevard Alexandre Martin à Orléans

9h : office à la Cathédrale en présence des associations et des autorités
10h : office à la synagogue
10h30 : cortège jusqu’au Parc pasteur
11h : cérémonie au monument de la déportation du Parc pasteur
11h15 : cortège vers le monument de la Victoire
11h30 : cérémonie au monument de la Victoire

merci à tous et à bientôt
Denis, Président

Crédit photo : Un amour à taire, téléfilm réalisé par Christian Faure (2005)

Votez pour cet article :







VIDEOS GAGL 45

  • Les vidéos de gagl45 sur Dailymotion

A DECOUVRIR…

FESTIVAL DE FILMS GAYS & LESBIENS

  • Festival de films Gays et Lesbiens - Éditions 2006-2008
    L'association Ciné Mundi reprend le Festival Festival LGBT D'un bord à l'autre

PLUS D'INFOS

VIDEO

TAGS


Nos partenaires

A propos du GAGL

Centre LGBT Orléans GAGL 45 - siège social Maison des associations 46 Ter rue Ste Catherine 45000 ORLEANS ESPACE LGBT \"LE 28BIS\" 28 Bis Rue Sainte Anne 45000 ORLEANS

Twitter

    Photos

    stud_po_web_mai_2010+230253_398632156566_212392196566_4823032_4442347_n30253_398632171566_212392196566_4823033_336135_n30253_398632176566_212392196566_4823034_6552655_n